Le juge nommé à la Cour suprême «découragé» par un tweet de Trump

Donald Trump a nommé le 31 janvier Neil... (PHOTO AP)

Agrandir

Donald Trump a nommé le 31 janvier Neil Gorsuch, un juge conservateur de 49 ans, au neuvième siège vacant de la Cour suprême des États-Unis.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Le magistrat Neil Gorsuch, nommé par Donald Trump à la Cour suprême des États-Unis, a selon son porte-parole estimé «décourageant» et «démoralisant» un tweet dans lequel le président américain a raillé le juge qui a suspendu l'application de son décret migratoire.

Donald Trump a qualifié de «pseudo-juge» le magistrat fédéral James Robart, qui siège dans l'État de Washington, après que celui-ci eut suspendu vendredi le décret présidentiel, une décision ayant une portée nationale. M. Trump avait aussi taxé de «scandaleux» le jugement de M. Robart, dans un communiqué de la Maison-Blanche.

M. Gorsuch a donné son opinion sur ces déclarations de M. Trump lors d'un entretien avec le sénateur démocrate du Connecticut Richard Blumenthal.

«Il a très clairement dit que ces (commentaires de M. Trump) étaient démoralisants et décourageants», a ensuite relaté M. Blumenthal, cité par CNN.

Interrogé mercredi par l'AFP, le porte-parole de M. Gorsuch, Ron Bonjean, a confirmé la réalité des termes «décourageant» et «démoralisant» prononcés par le magistrat destiné à siéger à la plus haute juridiction du pays.

Donald Trump a nommé le 31 janvier M. Gorsuch, un juge conservateur de 49 ans, au neuvième siège vacant de la Cour suprême des États-Unis, un choix lourd de conséquences pour l'évolution de la société américaine.

Cette nomination doit être ratifiée par le Sénat, un processus qui devrait prendre plusieurs mois étant donnée l'opposition des élus démocrates.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer