Le gouverneur de New York veut rendre constitutionnel le droit à l'avortement

Andrew Cuomo a livré un discours lors d'un... (PHOTO AP)

Agrandir

Andrew Cuomo a livré un discours lors d'un évènement organisé par la Family Planning Advocates, une organisation pro-choix, dimanche à Albany.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Le gouverneur de l'État de New York a proposé lundi d'inscrire le droit à l'avortement, que Donald Trump menace de remettre en cause au niveau fédéral, dans la Constitution de l'État afin de le «garantir une fois pour toutes».

«Alors que Washington veut restreindre les droits des femmes, nous voulons les protéger, et puisqu'ils menacent les droits reproductifs, je propose un amendement constitutionnel pour inscrire Roe V. Wade dans la Constitution de l'État de New York et empêcher toute attaque sur le droit de choisir», a déclaré le gouverneur Andrew Cuomo.

«Roe v. Wade» est l'arrêt emblématique de la Cour suprême américaine par lequel elle a reconnu en 1973 le droit des femmes à l'avortement.

«Nous ne permettrons pas que soit enrayé le mouvement qui a permis à la cause des femmes d'avancer. Nous devons saisir cette occasion de faire avancer l'État et la nation et défendre la santé des femmes», a-t-il ajouté, cité dans un communiqué.

Le gouverneur, qui se pose en chef de file de la résistance au virage conservateur amorcé par Donald Trump et la majorité républicaine au Congrès, avait déjà annoncé ces derniers jours que son gouvernement exigerait des sociétés d'assurance de couvrir les avortements médicalement justifiés et la plupart des formes de contraception.

M. Trump doit nommer mardi un juge anti-avortement au neuvième siège vacant de la Cour suprême, y installant un nouveau rapport de force: quatre juges progressistes face à cinq juges conservateurs dont l'un, Anthony Kennedy, rejoint parfois les progressistes sur les questions d'avortement.

Si M. Trump se retrouvait à nommer un autre juge sous son mandat, l'équilibre serait totalement rompu et «Roe v. Wade» pourrait être annulé, estiment les experts.

Les États américains seraient alors libres de restreindre le droit à l'avortement et un Congrès républicain pourrait adopter une législation nationale anti-IVG.

Le gouverneur n'a pas précisé dans quel délai les députés et sénateurs de l'État de New York pourraient voter sur un tel amendement, qui nécessite plusieurs votes consécutifs pour être adopté.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer