Trump appelle à acheter des vêtements pour aider une donatrice

Donald Trump a pris jeudi l'initiative tout à fait inhabituelle pour un... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Donald Trump a pris jeudi l'initiative tout à fait inhabituelle pour un président d'appeler à acheter les vêtements d'une marque américaine de prêt-à-porter, pour apporter son soutien à l'héritière du groupe prise à partie pour avoir contribué financièrement à sa campagne.

«Merci à Linda Bean de L.L.Bean pour votre soutien et votre courage. Les gens vont vous soutenir encore plus maintenant. Achetez L.L.Bean», a tweeté Donald Trump, après la complainte sur Fox News de la petite-fille du fondateur du groupe, Leon Leonwood Bean.

Linda Bean, administratrice et actionnaire du groupe mais sans fonction opérationnelle, a affirmé sur la chaîne d'informations conservatrice être victime de «harcèlement», tout comme L.L.Bean.

Elle faisait surtout référence au site #grabyourwallet (Saisissez votre portefeuille), qui appelle à ne plus acheter les produits d'une liste de marques, dont L.L.Bean, liées directement ou indirectement à Donald Trump et à sa famille.

Dans son cas, l'appel est lié au don qu'elle a fait à titre personnel à la campagne du milliardaire républicain. Elle a dit jeudi avoir contribué à hauteur de 25 000 dollars.

Linda Bean a expliqué s'inquiéter des conséquences possibles de cet appel au boycottage sur l'activité de la société, et sur ses effectifs qui «seront les victimes si le boycottage fonctionne», a prévenu cette septuagénaire.

Linda Bean... (AP) - image 4.0

Agrandir

Linda Bean

AP

Cette républicaine de toujours s'est présentée à la Chambre des représentants par deux fois, sans succès.

Dans un message posté sur sa page Facebook, le groupe a affirmé qu'«aucun individu ne parle seul au nom de la société» ou de ses «valeurs», se disant «perturbé par l'image donnée» de la société «comme soutien d'un programme politique».

«L.L.Bean ne soutient pas de candidats, ne prend pas position sur des sujets politiques ni n'effectue de contributions politiques», a ajouté le groupe textile, demandant «respectueusement à Grab Your Wallet de revenir sur sa position».

Linda Bean a fait valoir que depuis l'appel au boycottage, il y a quelques jours, les ventes étaient plutôt en hausse sur un an.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer