Ted Cruz défie la Chine en rencontrant la présidente de Taïwan

Le républicain Ted Cruz, candidat malheureux aux primaires... (Photo Reuters)

Agrandir

Le républicain Ted Cruz, candidat malheureux aux primaires présidentielles de son parti face à Donald Trump, a indiqué dans un communiqué avoir discuté avec elle de ventes d'armes, d'échanges diplomatiques et de relations économiques.

Photo Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Le sénateur américain Ted Cruz a rencontré dimanche la présidente taïwanaise Tsai Ing-wen, passant outre aux objections exprimées par des diplomates chinois.

Le républicain Ted Cruz, candidat malheureux aux primaires présidentielles de son parti face à Donald Trump, a indiqué dans un communiqué avoir discuté avec elle de ventes d'armes, d'échanges diplomatiques et de relations économiques.

La rencontre a eu lieu à Houston (Texas), a précisé un porte-parole du sénateur.

«Renforcer la coopération économique entre nos deux pays doit être une priorité», a déclaré Ted Cruz.

Mais le conservateur a aussi révélé que la diplomatie chinoise lui avait demandé de renoncer à cette rencontre.

«Peu avant notre rendez-vous, la délégation parlementaire de Houston a reçu une curieuse lettre du consulat chinois demandant aux élus du Congrès de ne pas rencontrer la présidente Tsai et de respecter la politique de la Chine unique», a dit Ted Cruz.

«La République populaire de Chine doit comprendre qu'en Amérique, nous décidons nous-mêmes des visiteurs que nous rencontrons», prévient le sénateur texan. «Les Chinois ne nous donnent pas de droit de veto sur les gens qu'ils rencontrent. Nous continuerons à rencontrer qui nous voulons, y compris les Taïwanais».

Tsai Ing-wen transitait par Houston les 7 et 8 janvier avant de se rendre en Amérique centrale. Sur son trajet retour, elle doit s'arrêter à San Francisco les 13 et 14 janvier.

La Chine avait demandé en décembre aux États-Unis d'interdire à la présidente taïwanaise de transiter par son territoire.

Interrogé sur son éventuelle rencontre avec Tsai Ing-wen à cette occasion, le président Donald Trump, qui s'était entretenu avec elle au téléphone au prix d'un quasi-incident diplomatique, a dit le 1er janvier qu'il n'allait «rencontrer personne avant le 20 janvier», date de sa prise de fonction à la Maison-Blanche.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer