Trump rencontre des hauts gradés pour évoquer le coût du F-35

Le F-35 est un chasseur bombardier furtif de... (PHOTO AFP)

Agrandir

Le F-35 est un chasseur bombardier furtif de 5ème génération, qui va équiper aussi bien l'armée de l'air américaine, que l'aviation embarquée de la marine et le corps d'aviation des Marines.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Le futur président des États-Unis Donald Trump a rencontré mercredi plusieurs hauts gradés de l'armée américaine pour évoquer d'éventuelles réductions budgétaires, notamment concernant le coût du programme du chasseur bombardier F-35, qu'il avait jugé la semaine dernière «hors de contrôle».

La rencontre a eu lieu dans le club de luxe du milliardaire à Mar-a-Lago, en Floride, une semaine après son tweet dans lequel il promettait des économies sur le F-35, alors que les coûts du chasseur bombardier ont énormément dérapé depuis les estimations au moment du lancement du programme.

Plusieurs généraux et amiraux ont participé à cette réunion, dont le responsable du programme du F-35, le lieutenant général Christopher Bogdan.

L'objectif de la rencontre: «Principalement le F-35, essayer de ramener les coûts à la baisse. Un programme très, très cher», a répondu Donald Trump.

Lancé au début des années 1990, il s'agit du plus cher des programmes d'armement de l'histoire militaire américaine, avec un coût estimé au total à près de 400 milliards de dollars pour le Pentagone, pour moins de 2443 appareils à produire par le constructeur Lockheed Martin.

Le président élu a d'ailleurs rencontré également le dirigeant de Lockheed Martin, Marillyn Hewson.

Interrogé pour savoir s'il avait obtenu des concessions, Donald Trump a répondu: «Nous ne faisons que commencer, c'est une danse».

«Mais nous allons obtenir un rabais», a-t-il ajouté.

Le F-35 est un chasseur bombardier furtif (qui échappe en grande partie aux radars adverses) de 5ème génération, qui va équiper aussi bien l'armée de l'air américaine, que l'aviation embarquée de la marine et le corps d'aviation des Marines.

L'appareil a commencé à être déployé en même temps qu'il était encore en essai et a rencontré de très nombreux problèmes techniques, de calendrier et de mise en oeuvre.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer