Trump ouvre les portes de son «Versailles»

Harvey Levin, fondateur du site d'informations sur les... (IMAGE TIRÉE D'UNE VIDÉO)

Agrandir

Harvey Levin, fondateur du site d'informations sur les célébrités TMZ.com, a rencontré Donald Trump à sa résidence de Trump Tower.

IMAGE TIRÉE D'UNE VIDÉO

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LOS ANGELES

« Chez vous, c'est un peu comme Versailles », s'exclame Harvey Levin, fondateur du site d'informations sur les célébrités TMZ.com, lors d'une émission sur le futur président américain Donald Trump depuis son appartement avec vue panoramique sur Manhattan et Central Park.

En déambulant au milieu de l'immense demeure au sol de marbre, meubles, embrasures, horloges et pans de murs dorés, chandeliers de cristal et colonnes grecques, le magnat de l'immobilier parle de sa famille, sa passion pour le sport, et, encore et encore, de son succès.

Va-t-il changer la décoration de la Maison-Blanche pour la rendre plus à l'image de son appartement où tout brille ? « La Maison-Blanche est un endroit si spécial. Rien ne changera à la Maison-Blanche », assure-t-il.

« Le sport est un comme microcosme de la vie » et « le golf est un sport formidable pour apprendre à connaître les gens », affirme le richissime homme d'affaires depuis le gratte-ciel qui porte son nom sur la cinquième avenue de New York.

Tout en montrant des objets tels qu'une photo de lui enfant, son album militaire, la voiture électrique de son fils, ou son fauteuil de l'émission The Apprentice, l'ex-vedette de téléréalité évoque un rêve de jeunesse : « Je voulais faire du cinéma », « j'aime le glamour des films ».

Dans ce programme d'une heure sur Fox News, Objectified, Harvey Levin l'interroge aussi sur son frère Fred décédé lorsqu'il n'avait qu'une quarantaine d'années : « je n'ai jamais bu un verre d'alcool à cause de mon frère », en partie par peur de tomber dans la même dépendance : « il avait un problème d'alcool, il en est mort ».

>>> Voyez l'émission au complet (en anglais)

Le président désigné affirme avoir « été très dur avec [ses] enfants là-dessus », leur interdisant alcool, drogues et cigarettes.

Avec son père, il partageait le goût « du détail, de l'ordre ». « Il était très fier de moi, de mon succès ».

Interrogé sur sa femme Melania, il répond que « c'est une mère fantastique. Elle est très traditionnelle, elle préfère être à la maison et je pense que c'est bien ».

Montrant pendant l'émission un bureau recouvert de piles de magazines dont il fait la couverture, il nie être motivé par son ego.

« J'ai tant gagné, maintenant je veux gagner pour le pays », dit celui qui a promis de « rendre aux États-Unis leur grandeur » pendant toute sa campagne.

Demande-t-il parfois conseil à Melania ? « Elle a une compréhension du monde qui est plutôt bonne. Elle vient d'Europe. Elle a du bon sens ».

« Après une heure [avec une femme], il faut pouvoir parler », assure-t-il.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer