Trois morts dans une fusillade à Los Angeles

Une fusillade a éclaté samedi à Los Angeles après une dispute qui aurait... (PHOTO D'ARCHIVES)

Agrandir

PHOTO D'ARCHIVES

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LOS ANGELES

Une fusillade a éclaté samedi à Los Angeles après une dispute qui aurait dégénéré dans un logement où était installé un restaurant de fortune, faisant trois morts et au moins douze blessés d'après la police.

Une personne a été arrêtée et un deuxième suspect était recherché dans le cadre de cette fusillade dans le quartier de West Adams, dans le sud-ouest de la métropole californienne, a précisé un porte-parole de la police, le lieutenant Chuck Springer.

Vers 15 h, l'équipe de médecine légale arrivait sur place et le corps des trois tués était encore dans le restaurant clandestin.

Un photographe de l'AFP a vu une femme évacuée en ambulance après avoir perdu connaissance en pleine rue, en état de choc.

«C'est une scène sanglante, il y a des cartouches partout», a déclaré au Los Angeles Times le sergent de la police de Los Angeles (LAPD) Frank Preciado, précisant qu'il y avait 50 personnes dans le restaurant au moment où l'échange de tirs a commencé.

Les forces de l'ordre ont répondu à un appel signalant des tirs vers minuit et demi. «Il y avait un rassemblement, probablement une fête, et un nombre encore inconnu de personnes se sont retrouvées mêlées à une dispute», a précisé Chuck Springer.

L'identité des suspects n'était pas encore connue. Le périmètre du populaire restaurant jamaïcain, Dilly's, était à présent clos par des cordons de police, et des dizaines d'agents s'affairaient sur les lieux tandis que de nombreux badauds s'étaient rassemblés.

Blair Hamilton, un témoin qui vit à une rue des lieux de la tuerie, a entendu environ vingt coups de feu tirés puis a vu des gens courir devant chez lui. «C'était le chaos total», a-t-il déclaré au Los Angeles Times.

Le procureur de Los Angeles Mike Feuer a déploré «des pertes de vie qui n'ont aucun sens».

«Cette horrible fusillade est le dernier exemple en date de l'épidémie de violence insensée causée par les armes à feu et qui provoque tant de peine et de chagrin dans notre ville et à travers le pays», a pour sa part déclaré le maire de Los Angeles dans un communiqué.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer