Columbus: un ado de 13 ans abattu par la police

Une pancarte sur laquelle l'on peut lire : « Le... (photo Paul Vernon, AFP)

Agrandir

Une pancarte sur laquelle l'on peut lire : « Le CPD (Département de police de Columbus) a assassiné un enfant. Justice pour Tyree » est placée sur une clôture à proximité du lieu où s'est joué le drame, à Columbus, le 15 septembre.

photo Paul Vernon, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Un adolescent noir de 13 ans en possession d'un pistolet à air comprimé a été abattu mercredi soir à Columbus, dans l'Ohio, par un policier blanc qui le soupçonnait d'avoir participé à une agression à main armée, selon les autorités.

« Cette arme est similaire à celle des policiers »,... (PHOTO THE COLUMBUS DISPATCH) - image 1.0

Agrandir

« Cette arme est similaire à celle des policiers », a relevé la chef de la police de Columbus Kim Jacobs, lors d'une conférence de presse, montrant la photo d'un pistolet semblable à celui retrouvé.

PHOTO THE COLUMBUS DISPATCH

Une enquête a été ouverte au sujet de la mort de Tyree King, dont le décès a été prononcé vers 20 h 22 mercredi à l'hôpital pour enfants Nationwide, a précisé la police de Columbus, capitale de l'Ohio et l'une des plus grandes villes américaines.



Des policiers ont été contactés vers 19 h 42 au sujet d'un vol à main armée impliquant plusieurs suspects. Ils ont repéré trois hommes correspondant à la description faite par la victime présumée, mais, lorsqu'ils ont voulu leur parler, deux d'entre eux se sont enfuis et ont été pris en chasse.

Dans une allée toute proche, tandis que les agents « tentaient de les arrêter l'un des suspects a sorti un pistolet de sa ceinture ». « L'un des policiers a tiré et touché le suspect à plusieurs reprises », a rapporté la police.



Un adolescent afro-américain de 13 ans en possession... (image WSYX/AP) - image 5.0

Agrandir

Un adolescent afro-américain de 13 ans en possession d'un pistolet à air comprimé a été abattu par la police, mercredi soir à Columbus.

image WSYX/AP

Aucun des policiers impliqués ni l'autre suspect n'ont été blessés, a précisé la police, soulignant que d'autres suspects sont toujours recherchés.

Les enquêteurs ont retrouvé sur place « ce qui semblait être une arme de poing » et qui s'est révélé plus tard être un pistolet à air comprimé équipé d'un pointeur laser.

« Cette arme est similaire à celle des policiers », a relevé la chef de la police Kim Jacobs, lors d'une conférence de presse, montrant la photo d'un pistolet semblable à celui retrouvé.

Il ne tirait pas des balles réelles, a-t-elle souligné, « mais il ressemblait à une arme à feu qui pourrait vous tuer ».

Elle a lancé un appel au « calme », assurant qu'une enquête « approfondie » était en cours et qu'un grand jury décidera s'il y a lieu ou non de poursuivre le policier.

Selon elle, il s'agit de Bryan Mason, un policier blanc travaillant à Columbus depuis neuf ans et récemment affecté dans le quartier de l'incident. Comme prévu par la réglementation locale, il a été placé en congé administratif pour une semaine.

Elle a indiqué que King était noir. Les policiers n'étaient pas équipés de caméras individuelles et, à ce stade, aucune image de la confrontation n'a émergé, a-t-elle ajouté.

Le suspect qui avait pris la fuite avec Tyree King a été remis en liberté dans l'attente d'un complément d'enquête.

Les tensions raciales ont été ravivées aux États-Unis depuis deux ans par une succession de bavures et violences policières, la plupart du temps envers des Afro-Amrécains non armés. Des manifestations ont même dégénéré en émeutes à Ferguson et Baltimore.

Mme Jacobs a précisé que c'est la treizième fusillade impliquant des policiers de son département depuis le début de l'année. Il y a eu six victimes, dont un policier, a-t-elle ajouté.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer