Transgenre, l'ancienne taupe de WikiLeaks pourra être opérée en prison

Chelsea Manning, anciennement Bradley Manning, avait annoncé à... (ARCHIVES AP)

Agrandir

Chelsea Manning, anciennement Bradley Manning, avait annoncé à la fin de son procès pour les fuites à Wikileaks qu'elle était transgenre.

ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

L'ancienne taupe de WikiLeaks Chelsea Manning a stoppé sa grève de la faim après avoir obtenu l'assurance qu'elle pourrait se faire opérer dans sa prison militaire pour son changement de genre, selon son entourage.

Chelsea Manning, anciennement Bradley Manning, avait annoncé à la fin de son procès pour les fuites à Wikileaks qu'elle était transgenre.

Elle avait obtenu des autorités le droit d'avoir un traitement hormonal dans sa prison militaire à Fort Leavenworth, au Kansas.

Mais la semaine dernière, elle avait entamé une grève de la faim pour obtenir tous les soins nécessaires à son changement de genre, y compris une opération chirurgicale.

«Chelsea a averti ses avocats et ses soutiens qu'elle mettait fin à sa grève de la faim, après que des responsables gouvernementaux lui ont montré un document affirmant qu'elle pourra bénéficier d'une opération», selon un communiqué diffusé par son entourage.

«Si cela arrive, Manning sera la première prisonnière aux États-Unis à recevoir ce traitement médical, créant un précédent qui pourra bénéficier à des milliers de prisonniers transgenre», ajoute le communiqué.

Les militaires «me laissent être moi», «c'est tout ce que je voulais», a déclaré Chelsea Manning, cité dans le communiqué.

«Ces soins médicaux sont vitaux pour Chelsea. C'est le refus des autorités de lui procurer ce traitement nécessaire qui l'a amenée à faire une tentative de suicide plus tôt cette année», a déclaré de son côté Chase Strangio, avocat de Chelsea Manning et de l'ACLU, la puissante association américaine de défense des libertés civiles qui soutient l'ancien soldat.

Chelsea Manning, qui est à l'isolement depuis sa tentative de suicide en juillet dernier, se bat également pour avoir le droit de laisser pousser ses cheveux plus long que les 5 cm autorisés dans sa prison pour hommes de Fort Leavenworth.

Ses partisans ont lancé une campagne pour obtenir sa libération, soutenue notamment par Michael Stipe, le chanteur de REM.

Chelsea Manning a été condamnée à 35 ans de prison en août 2013 pour avoir transmis plus de 700 000 documents confidentiels au site WikiLeaks. Elle a fait appel.

En juin, le Pentagone a décidé d'autoriser les personnes transgenres à servir ouvertement dans l'armée. Le système de santé militaire couvre les dépenses médicales pour un changement de genre des militaires lorsqu'elles sont «médicalement justifiées», selon les nouvelles règles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer