La Californie face à une multiplication d'incendies terrifiants

Un hélicoptère laisse tomber l'eau contenue dans son... (PHOTO JOSH EDELSON, AFP)

Agrandir

Un hélicoptère laisse tomber l'eau contenue dans son réservoir sur une colline de Keenbrook, le 18 août.

PHOTO JOSH EDELSON, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Veronique DUPONT
Agence France-Presse
LOS ANGELES

17 000 pompiers luttaient vendredi contre une trentaine de gigantesques incendies avalant des dizaines d'hectares de forêts et rasant des centaines de bâtiments dans plusieurs États américains, particulièrement en Californie.

Rien que sur la journée de jeudi, 31 feux ont décimé 162 000 hectares dans 10 États, dont sept en Californie et six dans l'Idaho, notamment le ravageur Pioneer Fire, d'après le site du Centre national inter-agences contre les incendies (NIFC).

En Californie, le fulgurant incendie de Blue Cut dans les montagnes de la forêt nationale Angeles et les collines boisées du comté de San Bernardino, à une centaine de kilomètres à l'est de Los Angeles, a avalé 15 000 hectares de buissons et végétation en 3 jours et n'était maîtrisé qu'à 26%.

Il a placé quelque 82.500 personnes sous ordre d'évacuation et détruit 96 maisons et 213 autres bâtiments, dont le célèbre Summit Inn, un motel restaurant des années 50 dont Elvis Presley fut client, selon un décompte préliminaire.

Les autorités avaient estimé que 34 500 bâtiments étaient menacés par les flammes. Aucune victime n'était pour l'instant signalée, mais des chiens renifleurs étaient envoyés aux côtés des pompiers afin de déceler d'éventuels cadavres dans les structures brûlées.

Trois personnes ont été arrêtées pour avoir tenté de cambrioler des maisons évacuées, a indiqué le bureau du shérif de San Bernardino.

Plus au nord de la Californie, d'autres brasiers dantesques consumaient les forêts non loin de Santa Barbara (Rey Fire), de San Luis Obispo (Chimney) et la région très touristique de Big Sur, où le feu de Soberanes a calciné 32.400 hectares.

Près de 1000 habitations ont été détruites et 7 personnes ont perdu la vie depuis le début de l'année à cause des incendies dans l'Etat américain le plus peuplé.

Malgré une accélération de l'intensité et du nombre de feux aux États-Unis ces dernières semaines, la saison des incendies reste pour l'instant moins destructrice que ces dernières années: à la même période l'an dernier près de 3 millions d'hectares de forêts et collines étaient déjà partis en fumée, contre 1,6 million cette année.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer