Six nouvelles inculpations dans le scandale de l'eau contaminée de Flint

«Beaucoup de choses ont tragiquement mal tourné à... (Photo Jake May/The Flint Journal-MLive.com via AP)

Agrandir

«Beaucoup de choses ont tragiquement mal tourné à Flint. Certains ont intentionnellement trafiqué des chiffres et caché leurs agissements», a déclaré vendredi le ministre de la Justice du Michigan, Bill Schuette.

Photo Jake May/The Flint Journal-MLive.com via AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
CHICAGO

Six personnes ont été inculpées vendredi aux États-Unis pour avoir dissimulé le scandale de l'eau contaminée au plomb à Flint (Michigan), qui avait soulevé l'indignation du président Barack Obama.

«Beaucoup de choses ont tragiquement mal tourné à Flint», a déclaré le ministre de la Justice du Michigan, Bill Schuette. «Certains ont intentionnellement trafiqué des chiffres et caché leurs agissements».

Les personnes mises en cause sont d'anciens et actuels responsables des services sanitaires de l'État et ont été notamment inculpées pour altération de preuves. Parmi elles figure l'ancienne chef du département de la protection environnementale, Liane Shekter Smith.

«En substance, ces individus ont caché la vérité», a estimé M. Schuette lors d'une conférence de presse.

Pendant plus d'un an, les habitants de Flint, dont 8000 enfants, ont été exposés à une eau gravement contaminée au plomb après la décision des autorités de changer la source d'approvisionnement de la ville par souci d'économie.

Trois responsables de l'État avaient déjà été inculpés dans cette affaire, dont l'un a plaidé coupable.

Ce scandale, mis au jour à la mi-2015 grâce à un groupe d'habitants de cette ville sinistrée, a soulevé une vague d'indignation nationale. Au début d'année, Barack Obama avait lui-même dénoncé «une terrible tragédie».

L'enquête en cours s'étend vers d'autres services de l'État, a indiqué vendredi le chef des investigations, Andrew Aren.

Fin juin, l'État du Michigan avait par ailleurs annoncé des poursuites contre deux entreprises, dont le français Veolia, qu'il accuse de «fraude» et de «négligence» dans ce scandale.

La consommation d'eau contaminée au plomb peut perturber le développement psychomoteur des enfants et provoquer de maladies graves

Les dégâts causés dans les conduits pourraient par ailleurs être irréparables et contraignent aujourd'hui les habitants à utiliser des filtres pour rendre leur eau potable.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer