Possible épidémie du virus Zika détectée en Floride

L'OMS s'attend à une propagation «explosive» d'infections dans... (ARCHIVES AFP)

Agrandir

L'OMS s'attend à une propagation «explosive» d'infections dans les Amériques, avec 3 à 4 millions de cas cette année.

ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Les autorités sanitaires de Floride ont annoncé mardi qu'elles examinaient un probable cas de Zika qui n'aurait pas été contracté par une personne ayant voyagé dans une région affectée par le virus.

Les services sanitaires de Floride «sont en train de conduire une enquête épidémiologique», indique un communiqué du département de la Santé de Floride, après qu'un possible cas a émergé dans le comté de Miami-Dade.

Jusqu'à présent, il n'y a eu aucun signe que des moustiques «aedes aegypti», vecteurs du virus Zika, soient arrivés dans la partie continentale des États-Unis, mais des responsables sanitaires ont averti que cette possibilité se profilait. Le territoire américain de Porto Rico a connu un pic de cas ces derniers mois.

Il n'était pas clair dans l'immédiat si le cas en Floride était dû à des piqûres de moustiques ou à une transmission sexuelle, les deux moyens de transmission connus à ce jour.

Les Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont indiqué que la Floride avait confirmé un cas d'infection par le virus Zika, et ont précisé travailler «en étroite coordination avec les autorités de Floride», d'après un communiqué transmis à l'AFP.

Les CDC ont ajouté que les autorités fédérales conduiraient sur demande, «des analyses complémentaires».

«À ce jour, les CDC ont fourni à la Floride plus de deux millions de dollars de financement» de la lutte contre le Zika, et «environ 27 millions de dollars pour le financement de la préparation aux situations d'urgence qui peut être utilisé pour l'effort de réponse à l'épidémie», ont indiqué les CDC.

Les autorités de Floride ont annoncé que des kits de prévention du virus ainsi que du produit anti-moustiques seraient disponibles dans les services sanitaires et distribué dans la zone sous observation.

«Les kits Zika sont destinés aux femmes enceintes», ont déclaré les services de santé de Floride.

Le service de Lutte contre les moustiques «a déjà mené des actions de réduction et de prévention dans la zone concernée», a précisé le département de la Santé de Floride.

A la mi-juillet, les responsables sanitaires américains avaient dénombré 1.306 cas de Zika sur la partie continentale des États-Unis et Hawaï.

Aucun de ces cas n'a résulté d'une piqûre de moustique survenue dans cette zone. Quatorze de ces personnes ont été infectées lors d'un rapport sexuel et une par contact accidentel avec un échantillon de sang dans un laboratoire.

Les «CDC travaillent avec les autorités sanitaires au niveau local, du territoire et des États afin de se préparer à la possibilité d'une infection au Zika locale au sein des États-Unis», ont précisé les CDC.

Le virus Zika, identifié pour la première fois en 1947, mais mal connu, peut causer une large variété de symptômes, dont des éruptions cutanées, des douleurs articulaires et musculaires. La plupart du temps l'infection passe inaperçue.

La vigilance est accrue pour les femmes enceintes ou qui souhaitent l'être, car le virus peut causer des malformations congénitales, comme la microcéphalie du foetus à savoir un développement insuffisant du cerveau, ainsi qu'au syndrome neurologique de Guillain-Barré (SGB).

L'Organisation mondiale de la Santé s'attend à une propagation «explosive» dans les Amériques, avec 3 à 4 millions de cas cette année. Au Brésil, 1,5 million de cas ont déjà été recensés.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer