Le FBI renonce à résoudre une affaire énigmatique

Deux esquisses du mystérieux D. B. Cooper.... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Deux esquisses du mystérieux D. B. Cooper.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

La FBI jette l'éponge concernant l'une des affaires les plus mystérieuses des États-Unis, vieille de 45 ans: l'énigme de la disparition d'un pirate de l'air ayant sauté en parachute d'un avion commercial avec son butin.

Aucune trace de l'homme d'âge moyen et bien vêtu n'a jamais été retrouvée.

Le FBI (Federal Bureau of Investigation) a annoncé mardi qu'après l'une des enquêtes les plus longues et plus approfondies de son histoire, il ne comptait plus travailler de manière active sur l'affaire de celui qui s'était fait appeler Dan Cooper. Au fil du temps, il était devenu plus connu comme D. B. Cooper.

La police américaine a expliqué avoir exploré toutes les pistes crédibles et estimé qu'il était temps de renoncer à résoudre ce mystère: les ressources consacrées jusqu'à présent à ce cas seront réorientées vers «d'autres priorités d'enquête».

Le pirate de l'air, vêtu d'un costume-cravate, avait agi le 24 novembre 1971 à bord d'un Boeing 727 de la compagnie Northwest Orient qui reliait Portland, dans l'Oregon, à la ville de Seattle.

Après l'atterrissage de l'appareil à Seattle, il s'était fait remettre plusieurs parachutes ainsi qu'une rançon de 200 000 dollars. Il avait alors libéré les 36 passagers.

L'avion avait ensuite redécollé avec les membres d'équipage comme otages, prenant cette fois la direction du Mexique. Mais l'homme avait sauté dans la nuit froide par l'arrière de l'appareil, équipé d'un parachute et agrippant son butin.

L'affaire a généré un très grand nombre de tuyaux du public, sans succès. Aucun signe de lui n'a jamais été trouvé.

Des liasses de billets abimés de 20 dollars provenant du pactole ont néanmoins été découverts en 1980 par un jeune garçon sur un banc de sable de la rivière Columbia, dans le nord-ouest des États-Unis.

Selon le New York Daily News, des éléments seront conservés au siège du FBI à Washington, comme ces liasses de billets, la cravate noire de l'homme ou encore un parachute.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer