Le tueur de Dallas a changé après l'armée, disent ses parents

C'est après son expérience militaire de six ans... (PHOTO AGENCE FRANCE PRESSE)

Agrandir

C'est après son expérience militaire de six ans que Micah Johnson s'est mis à s'intéresser à son héritage en tant qu'Afro-Américain.

PHOTO AGENCE FRANCE PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Les parents du tireur embusqué qui a abattu cinq policiers la semaine dernière à Dallas ont assuré que leur fils avait changé progressivement après avoir servi au sein de l'armée américaine, jusqu'à vivre comme un «ermite», selon une interview publiée lundi.

Micah Johnson était «très déçu» de ses expériences en tant que soldat, après avoir notamment servi en Afghanistan entre novembre 2013 et juillet 2014, explique sa mère, Delphine Johnson, selon des extraits d'une interview au groupe multimédia The Blaze.

«L'armée n'était pas ce que Micah pensait que cela serait», affirme-t-elle. «Peut-être que l'idéal qu'il voyait dans notre gouvernement, ce qu'il pensait de notre armée, cela n'était tout simplement pas à la hauteur de ses attentes».

Micah Johnson, 25 ans, a ouvert le feu jeudi lors d'une manifestation à Dallas, qui dénonçait les brutalités policières envers les Noirs. Il a affirmé aux forces de l'ordre, avant d'être tué par la police, qu'il entendait «tuer des Blancs, en particulier des policiers blancs», en réponse à la mort de deux Noirs abattus la même semaine par des policiers en Louisiane et dans le Minnesota.

C'est après son expérience militaire de six ans que l'ancien soldat s'est mis à étudier l'histoire des Noirs aux États-Unis et qu'il a commencé à s'intéresser à son héritage en tant qu'Afro-Américain, a raconté son père, James Johnson.

C'est alors qu'il s'est replié sur lui-même jusqu'à vivre comme un «ermite», a abondé sa mère.

«Je ne sais pas ce que je pourrais dire pour améliorer les choses. Je n'ai rien vu venir», a assuré James Johnson. «J'aime mon fils de tout mon coeur. Je hais ce qu'il a fait», a-t-il ajouté.

The Blaze a annoncé qu'il diffusera l'intégralité de l'interview cette semaine sur sa chaîne de télévision.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer