Dallas: le quartier général de la police bouclé après une menace

Le quartier général de la police à Dallas.... (Photo AP)

Agrandir

Le quartier général de la police à Dallas.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Thomas URBAIN
Agence France-Presse
Dallas

Le quartier général de la police de Dallas a été mis en alerte pendant quelques heures samedi après avoir reçu une menace contre ses fonctionnaires, mais des perquisitions n'ont rien donné.

Le déclenchement de cette alerte est intervenu deux jours après la tuerie au cours de laquelle un tireur isolé a ouvert le feu sur des policiers de Dallas, dont cinq ont été tués et sept blessés.

Le tireur, un ancien militaire noir âgé de 25 ans, a déclaré avant d'être lui-même tué, selon la police, qu'il voulait venger des Noirs américains abattus par des policiers.

«Le Département de la police de Dallas a reçu une menace anonyme contre les forces de l'ordre dans toute la ville et a pris des mesures préventives» pour renforcer la sécurité, indiquait le communiqué envoyé samedi aux médias.

Des policiers ont déclaré à l'AFP après le déclenchement de l'alerte que le quartier général de la police était bouclé, mais le Département a ensuite assuré sur Twitter que ce n'était pas le cas.

Des hommes de l'unité d'élite de la police SWAT ont été déployés autour du principal bâtiment de la police, selon des médias locaux.

Un quotidien local, le Dallas Morning News, a annoncé que l'alerte avait été déclenchée lorsqu'un homme portant un masque avait été aperçu.

«Un homme portant un masque noir a été repéré dans un stationnement situé derrière le quartier général» de la police, selon le journal.

Deux fouilles des trois niveaux ont été effectuées, sans que rien de suspect ne soit découvert, a indiqué la police sur son compte Twitter.

L'alerte a été levée vers 20h heure locale après deux heures de fermeture de la circulation dans la zone.

«Super boulot de nos hommes», a tweeté David Brown, le chef de la police de Dallas, une fois l'alerte levée.

Pendant l'alerte, plusieurs policiers armés de fusil d'assaut ont été aperçus patrouillant sur la partie visiteurs du stationnement, séparée de celle des policiers par un mur haut de dix mètres environ, a constaté un journaliste de l'AFP.

De nombreux véhicules de police s'étaient garés aux abords du stationnement pour en bloquer l'accès.

Un hélicoptère s'est brièvement positionné légèrement en retrait du stationnement avant de quitter les lieux.

Malgré l'alerte, la police n'a pas fait évacuer l'esplanade située devant le quartier général de la police, où des dizaines de personnes se recueillent en continu depuis la tuerie.

Le massacre est survenu jeudi lorsque le tireur a ouvert le feu sur les policiers à la fin d'une manifestation.

Ce rassemblement de Dallas s'inscrivait dans le cadre de manifestations organisées à travers les États-Unis pour protester contre la mort de deux hommes noirs abattus par la police dans les jours précédents, l'un en Louisiane, l'autre dans le Minnesota.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer