Trois responsables de la police de New York arrêtés pour corruption

Michael Harrington, chef adjoint de la police.... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Michael Harrington, chef adjoint de la police.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Trois responsables de la police de New York ont été arrêtés lundi pour corruption, accusés d'avoir reçu depuis 2012 des dizaines de milliers de dollars en voyages, repas, bijoux et autres cadeaux, en échange de «services» dans le cadre de leurs fonctions, ont annoncé les autorités.

Un homme d'affaires de Brooklyn, Jeremy Reichberg, généreux contributeur à la campagne du maire Bill de Blasio, par lequel transitaient les demandes et les cadeaux, a également été arrêté.

Un quatrième policier, Richard Ochetal, qui travaillait dans le service des permis d'armes à feu, a plaidé coupable d'avoir accepté des pots de vin, et coopère avec les enquêteurs, tout comme un autre homme d'affaires proche de M. Reichberg, identifié seulement comme CW-1, qui a également plaidé coupable de corruption, a annoncé le procureur de Manhattan Preet Bharara.

Les demandes passées à Michael Harrington, 50 ans, chef adjoint de la police, James Grant, 43 ans, inspecteur adjoint, étaient variées: suppression de contravention, escortes policières avec sirènes pour les déplacements de Reichberg, CW-1 et leurs amis, dispersion de manifestants devant le magasin d'un associé de Reichberg, passe-droit pour accéder à des parades, patrouilles de police près de sites religieux, voire fermeture d'une voie du Lincoln Tunnel pour faciliter les déplacements d'un homme d'affaires visitant les États-Unis.

Jeremy Reichberg... (PHOTO REUTERS) - image 2.0

Agrandir

Jeremy Reichberg

PHOTO REUTERS

Le sergent David Villanueva accordait, lui, des permis d'armes à feu, en échange de cash, d'alcool, ou de déplacements en limousine, à la demande d'un autre homme d'affaires, Alex Lichtenstein, qui faisait payer des milliers de dollars à ses clients pour accélérer leur demande de permis.

Villanueva, qui travaillait avec Ochetal, ignorait si besoin des informations qui auraient dû conduire à refuser ces permis.

En échange de ses services, James Grant avait notamment pu en février 2013 voyager en jet privé avec CW-1 et Reichberg à Las Vegas pour le Super Bowl (la finale du championnat de football américain), pour un coût estimé à 59 000 dollars, avec une prostituée à bord, hôtel et repas payés, selon l'acte de mise en accusation.

Il avait reçu des bijoux, fait faire gratuitement des travaux estimés à 12 000 dollars dans sa maison, et avait passé deux nuits dans un hôtel de luxe à Rome, selon les autorités.

MM. Grant, Harrington et Villanueva ont été suspendus. MM. Grant et Harrington, qui ont demandé à prendre leur retraite, risquent jusqu'à 20 ans de prison, Villanueva et Ochetal jusqu'à 15 ans. Reichberg risque également 20 ans de prison et Lichtenstein est passible de 25 ans de réclusion.

Le procureur de Manhattan Preet Bharara a précisé dans une conférence de presse que l'enquête «continuait».

Le chef de la police Bill Bratton a souligné pour sa part la «coopération» entre ses services, le FBI et le procureur, insistant sur le fait qu'il s'agissait d'un petit nombre de policiers corrompus, pas de la «corruption systématique des années 70» ou 90.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer