Tuerie à Charleston, un an plus tard: 2500 personnes se souviennent

Neuf paroissiens noirs ont été abattus dans une... (PHOTO Chuck Burton, AP)

Agrandir

Neuf paroissiens noirs ont été abattus dans une église de Charleston, en Caroline du Sud, il y a exactement un an.

PHOTO Chuck Burton, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bruce Smith
Associated Press
CHARLESTON, S.C.

La gouverneure de la Caroline du Sud, Nikki Haley, a rendu hommage vendredi aux neuf paroissiens noirs qui avaient été abattus dans une église de Charleston il y a exactement un an.

Une messe commémorative de trois heures a souligné vendredi le triste anniversaire de la fusillade qui a causé la mort de neuf personnes lors d'une séance d'étude de la Bible à l'Église méthodiste épiscopale Emanuel (AME).

Le suspect, un jeune homme blanc appelé Dylann Roof, fait face à des chefs d'accusation tant au niveau du tribunal de l'État de la Caroline du Sud que de la Cour fédérale. Dans les deux cas, les procureurs réclament la peine capitale.

Près de 2500 personnes ont assisté à la cérémonie qui se tenait à l'aréna du Collège de Charleston. La scène était recouverte des portraits des neuf victimes, au-dessus desquels trônaient les mots: «S'exprimant toujours de l'éternité».

Le président américain Barack Obama avait livré un vibrant discours dans cette même salle lors des funérailles du révérend Clementa Pinckney.

Cette fois, le président n'était pas sur place, mais un représentant de la Maison-Blanche a lu un message de Barack et Michelle Obama.

«En tant que nation, nous sommes secoués par votre amour infini et par votre résilience inébranlable», a affirmé le représentant de l'administration Obama.

La gouverneure de la Caroline du Sud, qui a assisté au service funéraire de chaque victime, a dit qu'elle avait eu l'occasion de faire connaissance avec les proches des victimes et des trois survivants à l'attaque survenue le 17 juin 2015.

«Je saurai pour toujours qu'il y a des anges sur Terre», a-t-elle laissé tomber.

Elle a évoqué la mémoire de chacune des victimes, parfois avec une touche d'humour, tout en montrant les programmes funéraires qu'elle dit conserver, en guise de rappel.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer