Tuerie d'Orlando: qui sont les victimes?

Une jeune fille se recueille lors d'une vigile... (Photo Adrees Latif, Reuters)

Agrandir

Une jeune fille se recueille lors d'une vigile en hommage aux victimes de la tuerie d'Orlando, dimanche soir.

Photo Adrees Latif, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ils étaient jeunes. Ils s'étaient mis beaux pour la soirée de fête. Des étudiants, des pères de famille, des amoureux, des professionnels. Toute la journée, leurs familles ont espéré, faisant la tournée des hôpitaux, multipliant les avis de recherche sur l'internet. En vain. Les autorités parlent de 50 morts. Le décès de sept d'entre eux a été confirmé. Les autres manquent officiellement à l'appel. Voici leurs histoires.

Amanda Alvear manque toujours à l'appel.... (photo tirée de facebook) - image 1.0

Agrandir

Amanda Alvear manque toujours à l'appel.

photo tirée de facebook

Mercedez Flores manque toujours à l'appel.... (photo tirée de facebook) - image 1.1

Agrandir

Mercedez Flores manque toujours à l'appel.

photo tirée de facebook

AMANDA ALVEAR (manque à l'appel)

Amanda Alvear a parlé au téléphone à un ami pendant l'attaque du club Pulse. Il était 2 h 30. L'ami venait de fuir le bar. Elle, s'était réfugiée dans les toilettes. Elle avait peur. « Elle n'arrêtait pas de répéter à son ami qu'elle se cachait, raconte son frère Brian. Puis, il y a eu des coups de feu, et la ligne a coupé. »

Depuis, plus de nouvelles de la femme de 25 ans.

Sa famille a passé la journée d'hier dans un centre communautaire réservé aux proches des victimes. Son frère a multiplié les appels dans les hôpitaux. « On ne sait rien », a-t-il confié à La Presse hier après-midi.

Sa soeur était sortie en boîte avec un groupe d'amis. C'étaient des habitués du Pulse. Une autre membre du groupe, Mercedez Flores, manquait elle aussi à l'appel, hier. Un jeune homme s'en est sorti, un deuxième reposait à l'hôpital dans un état critique. « On ne sait pas s'ils étaient ensemble » quand le tireur est entré, explique Brian.

Célibataire, sa soeur Amanda était « une femme droite. Une merveilleuse fille, nièce et soeur », dit-il. La jeune femme étudiait pour devenir infirmière. Entre-temps, elle alliait deux emplois et elle militait activement pour les droits de la communauté LGBT.

« Elle n'était pas gênée de dire aux gens ce qu'elle pensait », confie un autre proche, Christian Benabe. « C'était une femme forte qui allait au bout de ses objectifs. »

Miguel Honorato manque à l'appel, après la tuerie... (Image tiree de Facebook) - image 2.0

Agrandir

Miguel Honorato manque à l'appel, après la tuerie d'Orlando.

Image tiree de Facebook

MIGUEL HONORATO (manque à l'appel)

C'est une amie de Miguel Honorato qui a joint sa famille. L'homme de 30 ans, père de trois enfants de 15 ans, 2 ans et 1 an, avait passé la soirée au Pulse en compagnie de trois copines. Les filles ont réussi à sortir indemnes, mais de lui, elles n'avait pas de nouvelles.

Tout de suite, la famille Honorato a lancé les recherches. En vain. « La dernière fois que je lui ai parlé, c'est samedi au travail, a confié à La Presse son frère Jose. Je ne savais pas qu'il devait sortir. C'est une de ses amies qui nous a prévenus qu'il était dans le bar. » 

Hier soir, les proches du jeune père de famille, employé d'un restaurant mexicain, attendaient encore de connaître son sort. « Nous sommes dans un hôtel [avec les familles d'autres victimes] et nous attendons », a raconté Jose Honorato.

Aux dernières nouvelles, le nom de son frère ne figurait pas sur les listes des blessés admis à l'hôpital.

Edward Sotomayor Jr.     ... (Image tirée de Facebook) - image 3.0

Agrandir

Edward Sotomayor Jr.     

Image tirée de Facebook

EDWARD SOTOMAYOR JR. (mort)

Ses amis ont espéré jusqu'à la toute fin, multipliant les avis de recherche sur les réseaux sociaux. La nouvelle qu'ils redoutaient est finalement tombée peu après 16 h. Edward Sotomayor, Eddie pour ses amis, est mort sous les balles. Son identité a été parmi les premières à être dévoilées par les autorités, hier après-midi. Le résidant de Sarasota travaillait pour une agence de voyages spécialisée dans la clientèle gaie.

Il avait 34 ans. « C'était une personne extraordinaire et super gentille », a confié à La Presse un ancien collègue de travail, Manny Aroyo, qui a appris la nouvelle avec « beaucoup de tristesse ». Il a travaillé sur des croisières à thématique drag queen avec Sotomayor.

« Mon neveu est mort. Nous avons besoin de vos prières », a demandé sur Facebook l'oncle de la victime, Larry Sotomayor.

Stanley Almodovar III     ... (Image tiree de Facebook) - image 4.0

Agrandir

Stanley Almodovar III     

Image tiree de Facebook

STANLEY ALMODOVAR III (mort)

Samedi soir, la mère du jeune homme a préparé une trempette aux tomates avant de se coucher. Son fils aurait faim en revenant de la soirée en boîte de nuit, s'est-elle dit.

Cette nuit-là, ce n'est pas le bruit de son garçon qui rentrait qui l'a réveillée à deux heures du matin, mais plutôt la sonnerie de son téléphone cellulaire, a raconté Rosalie Ramos, 51 ans, au journal Orlando Sentinel. « Viens vite. Il faut que tu sois ici », criait l'interlocutrice au bout du fil. La maman s'est rendue devant le bar, espérant que son fils n'était que blessé. Il était mort.

L'homme de 23 ans travaillait comme technicien en pharmacie dans une entreprise locale. « Tu es une personne tellement belle et aimante », a écrit une amie du défunt, Kelly Davis, dans un hommage sur Facebook.

Juan Ramon Guerrero     ... (Image tiree de Facebook) - image 5.0

Agrandir

Juan Ramon Guerrero     

Image tiree de Facebook

JUAN RAMON GUERRERO (mort)

« Repose-toi bien, Juan, en sachant que tu n'auras plus jamais à défendre la personne que tu es. Ta famille et tes amis n'oublieront jamais la façon dont tu leur as été enlevé », écrivait une amie de l'homme de 22 ans, Cynthia Young, sur Facebook. Le nom de Juan Ramon Guerrero a été parmi les premiers à être diffusés par les autorités, hier. Il étudiait à l'université Central Florida et travaillait dans un centre d'appels, selon ce que son cousin, Robert Guerrero, a dit à des médias américains. Son amoureux, qui était au bar lui aussi, manque à l'appel.

Eric Ivan Ortiz-Rivera     ... (Image tiree de Facebook) - image 6.0

Agrandir

Eric Ivan Ortiz-Rivera     

Image tiree de Facebook

Luis S. Vielma     ... (Image tiree de Facebook) - image 6.1

Agrandir

Luis S. Vielma     

Image tiree de Facebook

ERIC IVAN ORTIZ-RIVERA (mort)

Originaire de Puerto Rico, l'homme de 36 ans a fait ses études à l'université centrale de Bayamon avant de s'installer à Miami. Il travaillait pour l'entreprise Party City.

« Eric était un esprit libre, sympathique, travailleur acharné qui voyait toujours le verre à moitié plein », écrit sur Facebook un collègue de travail, Ismael Rios.

LUIS S. VIELMA (mort)

Vendredi, le jeune homme de 22 ans a affiché une photo de lui en compagnie d'un groupe d'amis devant le mythique château de Walt Disney World à Orlando. « Les vrais amis qui deviennent la famille », écrivait-il en dessous de l'image qui le montre cornet de crème glacée à la main. Luis était un habitué des parcs d'attractions. Il travaillait pour Universal Orlando Parks and Resorts. Il avait étudié en réadaptation physique.

Peter O. Gonzalez-Cruz     ... (Image tiree de Facebook) - image 7.0

Agrandir

Peter O. Gonzalez-Cruz     

Image tiree de Facebook

Luis Omar Ocasio-Capo     ... (Image tiree de Facebook) - image 7.1

Agrandir

Luis Omar Ocasio-Capo     

Image tiree de Facebook

PETER O. GONZALEZ-CRUZ (mort)

Dans la vie courante, il était Peter Ommy, 22 ans. Selon sa page Facebook, il était originaire du New Jersey et travaillait pour l'entreprise de livraison UPS en Florida.

LUIS OMAR OCASIO-CAPO (mort)

Depuis plusieurs années, Omar Capo dansait. Originaire du Tennessee, il avait travaillé pour les chaînes de magasins grande surface Target et Kroger. « Je me rappelle comme tu détestais aller chercher les paniers dehors. Tout ce que tu voulais faire, c'était de prendre des selfies », raconte une amie sur Facebook. « C'était un gars heureux et blagueur qui faisait toujours rire les autres », a raconté à La Presse une amie de la victime, Genesis Ramos, qui a rencontré Omar, comme elle l'appelle, alors qu'il vivait à Cleveland en Ohio. « Il est déménage en Floride pour faire mieux et plus grand », dit son amie, qui se rappelle du grand talent de Luis Omar pour la danse.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer