Douze ans de prison pour l'ex-président de l'Assemblée de New York

Sheldon Silver entouré de policiers et de journalistes... (PHOTO AP)

Agrandir

Sheldon Silver entouré de policiers et de journalistes à sa sortie du palais de justice, mardi.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Tirana

L'un des hommes politiques les plus puissants de l'État de New York, l'ancien président de l'Assemblée Sheldon Silver, a été condamné mardi à 12 ans de prison pour corruption publique, après avoir indûment touché des millions de dollars.

M. Silver, 72 ans, président démocrate de l'Assemblée (chambre basse) de l'État du nord-est des États-Unis pendant 21 ans (1994 à 2015), avait été reconnu coupable le 30 novembre dernier, notamment d'extorsion de fonds et blanchiment.

Il devra restituer les 5,3 millions de dollars obtenus frauduleusement et payer une amende de 1,75 million de dollars, a décidé la juge fédérale Valerie Caproni, qui lors de l'énoncé de la sentence a affirmé que M. Silver était l'un des élus les plus corrompus jamais vus dans l'État de New York. Elle a dénoncé le «mal incalculable causé aux new-yorkais».

M. Silver devra se constituer prisonnier le 1er juillet.

«Cette condamnation forte est une fin juste et adaptée à la longue carrière de corruption de Sheldon Silver», a déclaré pour sa part le procureur fédéral de Manhattan Preet Bharara.

Sheldon Silver avait été reconnu coupable d'avoir touché près de 4 millions de dollars en pots de vin de deux cabinets d'avocats, vers lequel il envoyait des clients, et d'avoir blanchi un autre million de dollars.

Il avait par exemple mis en contact des promoteurs immobiliers avec un cabinet d'avocat spécialisé dans les demandes de réductions d'impôts immobiliers auprès de l'État. Lequel cabinet lui reversait une commission pour ce service. M. Silver avait ensuite pris des décisions favorables à ces promoteurs.

De la même façon, il avait attribué des financements publics à un médecin spécialiste de l'amiante, qui renvoyait ses clients vers un cabinet d'avocats, lequel rétribuait Sheldon Silver pour cette clientèle. Depuis 2002, il avait reçu plus de 3 millions de ce cabinet d'avocat, alors qu'il n'y effectuait aucun travail.

L'ancien homme politique affirmait que ses revenus extérieurs à sa fonction de «speaker» venaient de travaux limités, en tant qu'avocat, dans le domaine médical.

Dans le cadre de ses fonctions à l'Assemblée, il avait aussi tout fait pour empêcher le bon fonctionnement d'une commission anti-corruption publique, créée en 2013 et depuis dissoute.

En dépit de sa condamnation, il touchera sa retraite, ce que la juge a pris en compte pour le montant de l'amende.

Deux autres élus locaux, dont Dean Skelos, l'ancien président de la majorité républicaine au Sénat de l'État de New York ont également été récemment reconnus coupables de corruption.

La peine de M. Skelos sera prononcée le 12 mai.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer