Eau contaminée: Obama ira à Flint

Le petite Mari Copeny, 8 ans, est à... (PHOTO KEVIN LAMARQUE, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Le petite Mari Copeny, 8 ans, est à l'origine de cette visite présidentielle à Flint.

PHOTO KEVIN LAMARQUE, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Le président des États-Unis Barack Obama se rendra la semaine prochaine à Flint, ville du Michigan secouée par un scandale sanitaire retentissant lié à la contamination de l'eau au plomb.

M. Obama se rendra le 4 mai dans cette ancienne cité industrielle économiquement sinistrée afin de recueillir «directement» les témoignages des habitants et faire le point sur les efforts engagés pour répondre aux besoins de ces derniers, a annoncé mercredi l'exécutif américain.

La Maison-Blanche a publié la lettre qu'une petite fille de 8 ans, Mari Copeny, avait adressée au président.

«Je suis l'un des enfants touchés par cette eau et j'ai fait mon maximum pour manifester en signe de protestation et pour parler au nom de tous les enfants qui vivent ici à Flint», écrivait-elle, avant d'émettre le souhait de rencontrer Barack et Michelle Obama.

Dans sa réponse, le président américain annonce à «Little Miss Flint» qu'il se rendra sur place et lui donne rendez-vous la semaine prochaine.

Les services du gouverneur Rick Snyder avaient décidé par mesure d'économie d'utiliser en avril 2014 pour le réseau de distribution d'eau de Flint la rivière locale, pourtant acide et polluée. L'eau très corrosive a rongé les conduites en plomb, exposant les habitants au saturnisme.

Quelque 57 % des 100 000 habitants de Flint sont afro-américains et plus d'un tiers vivent sous le seuil de pauvreté.

Trois employés de la ville et de l'État ont été formellement inculpés la semaine dernière

Il s'agit des premières inculpations depuis le début de la catastrophe sanitaire et environnementale qui choque l'Amérique autant par son ampleur que par l'incongruité des décisions politiques prises.

Michael Glasgow, superviseur du laboratoire et de la qualité de l'eau de Flint, ainsi que Stephen Busch et Michael Prysby, employés au département de la qualité environnementale de l'État, ont été formellement inculpés respectivement de 2, 5 et 6 chefs d'accusation par un juge du tribunal de Genesee, dans le Michigan, a expliqué Bill Schuette, le procureur général de cet État du nord américain.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer