Ohio : huit membres d'une même famille abattus, le tireur en fuite

Un représentant du département du Sheriff de Ross... (PHOTO JOHN MINCHILLO, ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Un représentant du département du Sheriff de Ross County s'adresse aux médias près des endroits ou huit personnes ont été abattues en Ohio, vendredi.

PHOTO JOHN MINCHILLO, ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
PIKETON, Ohio

Huit membres d'une même famille ont été abattus, vendredi, dans quatre endroits d'une région rurale de l'Ohio, aux États-Unis.

Les autorités ont affirmé que le tireur devait être considéré comme armé et dangereux et ont appelé les survivants de la famille et les résidants du secteur à rester vigilants.

Trois enfants, âgés de quatre jours à trois ans, ont survécu à la tuerie, qui a coûté la vie à sept adultes et à un adolescent âgé de 16 ans, ont déclaré le procureur général Mike DeWine et le shérif du comté de Pike, Charles Reader, en conférence de presse vendredi après-midi.

Selon les autorités, les premières informations indiquent qu'aucune des huit victimes ne s'est suicidée. M. DeWine a affirmé qu'il était possible que plus d'une personne soit impliquée dans les meurtres.

Certaines des victimes se trouvaient dans leur lit, ce qui laisse croire qu'elles ont été tuées alors qu'elles dormaient, ont indiqué les autorités. Les victimes étaient toutes membres de la famille Rhoden, selon les responsables.

« Ça brise le coeur, a dit M. DeWine. Une mère a été tuée dans son lit alors que son bébé de quatre jours se trouvait avec elle. »

Le mobile des meurtres reste obscur, ont précisé les autorités.

Une douzaine d'enquêteurs avaient été appelés, vendredi matin, dans le comté de Pike, une région principalement rurale située près des montagnes de la chaîne des Appalaches, à moins de 130 kilomètres de Cincinnati.

Le gouverneur de l'Ohio et candidat à l'investiture républicaine, John Kasich, a indiqué que son bureau suivait la situation de près. « Les informations que nous recevons de Peebles sont tragiques et incompréhensibles », a écrit M. Kasich sur son compte Twitter.

Le Bureau fédéral d'enquête (FBI) à Cincinnati surveillait également les opérations et a offert son aide au bureau du shérif de comté.

L'école secondaire de Peebles avait imposé des mesures de confinement, vendredi matin, après que les autorités eurent averti que le drame était survenu à quelques kilomètres de l'établissement, mais la situation était revenue à la normale en fin d'avant-midi.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer