Un officier de la marine américaine inculpé d'espionnage

Selon une source s'exprimant sous couvert d'anonymat, l'officier... (PHOTO ARCHIVES AFP)

Agrandir

Selon une source s'exprimant sous couvert d'anonymat, l'officier inculpé est Edward Chieh-Liang Lin, capitaine de corvette qui a reçu plusieurs décorations au cours de sa carrière.

PHOTO ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Un officier de la marine américaine a été inculpé notamment d'espionnage, soupçonné d'avoir transmis des secrets militaires à des pays étrangers comme la Chine et Taïwan, a indiqué lundi à l'AFP un responsable américain.

Selon cette source s'exprimant sous couvert d'anonymat, il s'agit du capitaine de corvette Edward Chieh-Liang Lin, qui a intégré la marine américaine (US Navy) en 1999. Il a reçu plusieurs décorations au cours de sa carrière.

La marine américaine a refusé de confirmer son identité, mais a fourni une version très censurée de l'acte d'accusation détaillant quatre chefs contre un officier du même rang que M. Lin.

Selon ce document, le suspect - qui était rattaché au commandement de patrouille et de reconnaissance de la Navy, qui recueille des renseignements - a communiqué des «informations secrètes relatives à la défense nationale à des représentants d'un gouvernement étranger».

Le responsable a précisé que le marin était accusé d'avoir transmis des informations secrètes au moins à un pays, mais ce pourrait être à «plusieurs», y compris la Chine et Taïwan.

Un article de la Navy qui lui était consacré en 2008 indiquait qu'il avait quitté son pays natal Taïwan lorsqu'il avait 14 ans et avait par la suite été naturalisé américain.

«Que ce soit pour des raisons économiques, politiques, sociales ou religieuses (...) en devenant un citoyen des États-Unis d'Amérique, on le fait pour améliorer sa vie et la vie de sa famille», avait déclaré le marin dans cet article.

L'officier est également accusé d'avoir enfreint un ordre général en «ne procédant pas, à tort, au rangement correct de matériel classé secret».

Il est aussi soupçonné d'avoir menti en indiquant les pays qu'il comptait visiter pendant des permissions, mais aussi d'adultère et d'avoir eu recours à une prostituée. «De telles conduites sont préjudiciables au bon ordre et à la discipline des forces armées», a souligné le document censuré.

Il a comparu pour une audience préliminaire vendredi, destinée à déterminer s'il y a lieu de le traduire devant une cour martiale. La peine encourue n'a pas été précisée.

Le suspect est en détention dans une prison de la marine américaine à Chesapeake, en Virginie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer