Pennsylvanie: chasse à l'homme après une fusillade qui a fait 6 morts

«Les indices balistiques sur place conduisent la police... (Photo Michael Henninger, Pittsburgh Post-Gazette via AP)

Agrandir

«Les indices balistiques sur place conduisent la police à penser que deux personnes différentes ont tiré avec deux armes différentes», a indiqué la police.

Photo Michael Henninger, Pittsburgh Post-Gazette via AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

La police américaine s'est lancée jeudi dans une chasse à l'homme pour retrouver au moins deux suspects au lendemain d'une fusillade qui a fait six morts lors d'un barbecue en Pennsylvanie (est des États-Unis).

Au moins deux suspects sont recherchés, a annoncé jeudi la police, qui a lancé un appel à témoins.

Trois femmes et un homme ont été tués sur le coup et une femme est décédée en arrivant à l'hôpital, après la tuerie qui s'est produite dans le jardin d'une maison à Wilkinsburg, a précisé la police du comté d'Allegheny dans un communiqué.

Lors d'une conférence de presse dans l'après-midi, le chef de la police Charles Moffatt a précisé que l'une des femmes tuées était enceinte de huit mois.

Le médecin légiste « a officiellement déterminé que la mort du foetus de huit mois était aussi un homicide. Donc nous sommes à six homicides à ce stade », a indiqué M. Moffatt.

L'état des personnes blessées s'est « légèrement amélioré » mais elles restent toujours dans un « état très grave ». Elles ont néanmoins pu être interrogées et sont « coopératives ».

Les fusillades de masse - au moins quatre personnes blessées ou tuées - sont quasi-quotidiennes aux États-Unis, avec 330 tueries recensées l'an dernier.

Les cinq adultes tués étaient tous noirs et âgés de 25 à 37 ans. « Ils avaient des liens de parenté, il y avait des cousins et deux soeurs », a précisé M. Moffatt, soulignant que plusieurs pistes étaient envisagées dont la drogue.

Chris Taylor, de l'Agence fédérale sur l'alcool, le tabac et les armes (ATF), a promis une récompense de 20 000 dollars pour des informations.

« Les indices balistiques conduisent la police à penser que deux personnes différentes ont tiré avec deux armes distinctes », a indiqué la police.

Une attaque «ciblée»

Le chef de la police Charles Moffatt a précisé qu'un AK47 et une arme de poing avaient été utilisés mais pas retrouvés sur place. Au total, 48 douilles ont été ramassées.

Selon lui, étant donné la configuration des lieux, il s'agissait d'une attaque « ciblée. (Les tireurs) savaient où ils allaient ».

Les premiers tirs sont venus d'une allée bordant la maison où un barbecue était organisé dans le jardin, forçant les personnes présentes à se réfugier à l'intérieur, pendant que quelqu'un d'autre tirait sur la porte de l'arrière de la maison.

Personne n'a répondu aux tirs, a précisé à l'AFP le lieutenant de police Andrew Schurman.

Le policier a également indiqué que les suspects étaient arrivés à pied. Ils sont probablement repartis de la même manière, selon M. Moffatt.

Des voisins ont dit avoir entendu entre 30 et 40 coups de feu, selon la chaîne de télévision locale KDKA de cette localité de 16 000 habitants, située à une dizaine de kilomètres à l'est de Pittsburgh.

Sept ambulances ont été appelées sur les lieux et un important dispositif de police a été déployé. Les rues ont été fermées dans ce quartier « habituellement calme où les enfants jouent dehors », selon une voisine, Kayla Alexander.

Les armes à feu sont à l'origine de 30 000 décès par an aux États-Unis, où chaque attaque sanglante relance le débat sur le droit des Américains à posséder une arme.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer