New York: les gens urinant en public ne seront plus arrêtes

La police de New York n'arrêtera plus les auteurs de certaines infractions,... (PHOTO AP)

Agrandir

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

La police de New York n'arrêtera plus les auteurs de certaines infractions, comme uriner sur la voie publique, ce qui lui permettra de se concentrer sur des délits et crimes «sérieux», a-t-elle annoncé mardi.

Jusqu'ici, uriner, consommer de l'alcool ou jeter un gobelet ou un papier gras sur la voie publique pouvaient valoir une interpellation et des poursuites pénales.

Il en allait de même pour diverses infractions dans le métro: passer d'une voiture à l'autre, occuper deux sièges ou mettre ses pieds sur un siège.

À compter du 7 mars, de tels faits n'entraîneront plus d'arrestation à Manhattan, mais vaudront tout de même une citation obligeant le contrevenant à se rendre au tribunal pour s'acquitter d'une amende.

Mais les policiers auront encore la possibilité d'interpeller s'ils estiment que c'est nécessaire au maintien de l'ordre.

Selon la police de New York, cette modification devrait permettre d'éviter 10 000 arrestations par an et autant de procédures judiciaires.

«Cette initiative va permettra à la police de New York de consacrer ses ressources à enquêter sur des crimes et délits sérieux, tout en réduisant le stock d'affaires dans les tribunaux pénaux», selon un communiqué publié par le procureur de Manhattan.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer