Un homme contestant l'admissibilité de Ted Cruz se défend d'être anti-Canadien

Ted Cruz... (Photo Joshua Roberts, Reuters)

Agrandir

Ted Cruz

Photo Joshua Roberts, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paola Lorrigio
La Presse Canadienne

Un avocat contestant l'admissibilité de Ted Cruz au poste de président des États-Unis croit qu'il n'y a rien de mal à être Canadien - sauf pour ceux qui veulent se faire élire en tant que chef d'État américain.

Lawrence Joyce, un pharmacien et avocat, a déposé une poursuite pour contester l'admissibilité de M. Cruz, qui est né au Canada d'une mère américaine et d'un père cubain. Deux autres poursuites ont été soumises à New York et en Alabama.

«J'ai été peu de temps au Canada, j'aime le Canada», a confié M. Joyce à La Presse Canadienne, vendredi, lors d'un entretien téléphonique depuis l'Illinois.

«Je ne vis pas loin de la frontière, ici, au nord de l'Illinois. Selon moi, c'est correct d'être Canadien, mais nous avons un dilemme constitutionnel ici», a-t-il expliqué.

M. Joyce a soutenu que tout le pays pourrait se retrouver «plongé dans la tourmente» en septembre, si M. Cruz était choisi, alors que les tribunaux devront déterminer si le candidat peut effectivement accéder à la présidence.

L'adversaire de Ted Cruz, Donald Trump, a également menacé de le poursuivre.

Ted Cruz, qui a renoncé à sa citoyenneté canadienne, martèle qu'il est admissible parce que sa mère était une citoyenne américaine lorsqu'il est né. Certains experts constitutionnels y ont donné raison.

Or, selon M. Joyce, si les républicains choisissent M. Cruz, les démocrates pourraient tenter de le rendre inadmissible dans certains États et il pourrait être forcé de se retirer pour laisser la place à un autre candidat.

Lawrence Joyce dit appuyer le candidat Ben Carson dans la course républicaine, mais il assure qu'il a entamé ses démarches seul - sans l'aide de la campagne de M. Carson.

Un juge du comté de Cook entendra la cause de l'avocat de Ted Cruz le 1er mars, alors qu'il tentera d'invalider la poursuite de M. Joyce. À cette date, les bulletins de vote des primaires de l'Illinois seront imprimés et le vote par anticipation sera commencé.

Questionné au réseau CNN sur son admissibilité au poste de président, M. Cruz a répété cette semaine qu'il détenait la citoyenneté américaine depuis sa naissance.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer