Armes dans les classes au Texas: «Cette loi est une aberration»

Les 50 000 étudiants inscrits à l'Université du Texas... (PHOTO RALPH BARRERA, ARCHIVES AP)

Agrandir

Les 50 000 étudiants inscrits à l'Université du Texas à Austin et leurs professeurs devront bientôt composer avec une nouvelle présence en classe : celle de gens armés.

PHOTO RALPH BARRERA, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une nouvelle loi autorisant le port d'armes dans les universités au Texas est dénoncée par des étudiants, des professeurs et par le président de l'Université du Texas à Austin. «Cette loi est une aberration», dit une professeure. Explications.

Des étudiants de l'Université du Texas ont dénoncé... (PHOTO RALPH BARRERA, ARCHIVES AP) - image 2.0

Agrandir

Des étudiants de l'Université du Texas ont dénoncé le port d'armes en classe lors d'une manifestation en octobre dernier. 

PHOTO RALPH BARRERA, ARCHIVES AP

ARMES

Les 50 000 étudiants inscrits à l'Université du Texas à Austin et leurs professeurs devront bientôt composer avec une nouvelle présence en classe : celle de gens armés. Mercredi, le président de l'Université, Gregory Fenves, a dit qu'il comptait se conformer à une nouvelle loi de l'État autorisant les personnes détenant un permis de port d'armes cachées (concealed weapon) à avoir leur arme sur eux dans les universités publiques. «Je ne crois pas que les revolvers aient leur place dans un contexte universitaire voué à l'éducation et à la recherche, a dit M. Fenves. Néanmoins, en tant que président d'une université publique, je suis responsable d'appliquer la nouvelle loi.»

Cela faisait des années que la loi était... (PHOTO JOHN HERSKOVITZ, ARCHIVES REUTERS) - image 3.0

Agrandir

Cela faisait des années que la loi était discutée par les élus du Texas.

PHOTO JOHN HERSKOVITZ, ARCHIVES REUTERS

SURPRISE

Cela faisait des années que la loi était discutée par les élus au Texas. Andrea Brauer, directrice du groupe Texas Gun Sense, favorable au contrôle des armes à feu, croyait que cela n'irait pas plus loin. «J'ai été surprise. Ici, à Austin, la majorité des gens sont contre. Sur le campus, les gens sont très en colère. Les étudiants manifestent, ils organisent des pétitions, ils menacent d'intenter des poursuites. Un professeur a démissionné, d'autres ont dit publiquement qu'ils n'accepteraient pas d'armes dans leur classe», dit-elle.

Une statue de George Washington trône au centre... (PHOTO ERIC GAY, ARCHIVES AP) - image 4.0

Agrandir

Une statue de George Washington trône au centre de l'Université du Texas à Austin.

PHOTO ERIC GAY, ARCHIVES AP

ÉCONOMIE

Joan Neuberger, professeure au département d'histoire de l'Université du Texas à Austin, se déclare «outrée» par la loi, à laquelle une «majorité écrasante» d'étudiants et de professeurs sont opposés, dit-elle. «L'idée d'avoir une personne armée dans ma classe me met mal à l'aise. Nous avons manifesté, nous avons écrit des lettres. Le président de l'université aurait pu se battre davantage pour que les salles de cours soient exemptées, mais il ne l'a pas fait.» Les professeurs songent-ils à quitter l'université ? «Dans le contexte économique, beaucoup n'ont pas le luxe de laisser leur emploi», fait-elle remarquer.

La nouvelle loi de l'État autorise les personnes... (PHOTO ILANA PANICH-LINSMAN, ARCHIVES THE NEW YORK TIMES) - image 5.0

Agrandir

La nouvelle loi de l'État autorise les personnes détenant un permis de port d'armes cachées (concealed weapon) à avoir leur arme sur eux dans les universités publiques du Texas.

PHOTO ILANA PANICH-LINSMAN, ARCHIVES THE NEW YORK TIMES

DOGMATISME

La loi ne s'applique qu'aux universités publiques au Texas : les universités privées sont libres d'autoriser ou non les armes à feu sur le campus, ce qu'aucune n'a voulu faire. «Même des universités privées très conservatrices ont décidé de continuer à interdire les armes, dit Joan Neuberger. Ça en dit long sur le besoin réel d'avoir une telle loi.» Dominés par les élus républicains, la Chambre des représentants et le Sénat du Texas ont appuyé la loi par dogmatisme politique, croit Mme Neuberger. «Ne nous racontons pas d'histoires. Presque tout le monde dans la communauté universitaire trouve que c'est une idée révoltante.»

SEPT ÉTATS

Andrea Brauer note que les étudiants qui voudraient être armés devront avoir un permis de port d'armes cachées, document inaccessible aux moins de 21 ans. «Un très petit nombre d'étudiants pourraient un jour avoir une arme, mais personne ne saura exactement combien, car la loi prescrit que les armes doivent être cachées.» Le Texas n'est pas pionnier dans l'autorisation des armes à feu dans les universités. Le Colorado, le Kansas, le Mississippi, l'Oregon, l'Utah et le Wisconsin les permettent. Ironiquement, la loi texane doit entrer en vigueur le 1er août 2016, 50 ans après qu'un tireur a tué 16 personnes sur le campus de l'Université du Texas à Austin.



0,07
par 100 000 personnes
Taux d'homicide dans les établissements postsecondaires aux États-Unis.
4
par 100 000 personnes
Taux d'homicide aux États-Unis

Source : The Law Center to Prevent Gun Violence

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer