La tempête Jonas provoque des inondations sur la côte Est des É.-U.

La tempête Jonas a inondé cette rue de North... (Photo Dale Gerhard, AP/Press of Atlantic City)

Agrandir

La tempête Jonas a inondé cette rue de North Wildwood au New Jersey.

Photo Dale Gerhard, AP/Press of Atlantic City

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ted Shaffrey, Ben Finley
Associated Press
ATLANTIC CITY

Une imposante tempête, qui a apporté jusqu'à 90 centimètres de neige dans l'est des États-Unis, a également inondé des localités de la côte atlantique, forçant la fermeture de routes et des évacuations, ont rapporté samedi les autorités.

La première série d'inondations est venue avec la marée du matin. Alors que l'eau commençait à se déverser dans les rues de certaines villes samedi soir, les autorités ont affirmé que la crue du soir ne serait pas aussi grave.

À Ocean City, au Maryland, la compagnie Delmarva Power a privé des centaines d'abonnés d'électricité alors que l'eau submergeait les équipements qui alimentent le centre-ville.

Des villes balnéaires ont été temporairement isolées, samedi matin, par l'eau qui a inondé des demeures et des restaurants.

Une porte-parole du comté de Cape May a confirmé que beaucoup de propriétés étaient inondées, mais que les dommages pourraient ne pas être évalués avant tard dimanche.

Après avoir monté rapidement samedi matin, le niveau de l'eau a redescendu tout aussi promptement. Des gens se sont immédiatement affairés à nettoyer les restaurants pour qu'ils puissent rouvrir dans les prochains jours.

Dans le Delaware, une route populaire pour se rendre aux plages a été fermée à la circulation. L'eau a forcé une dizaine de personnes à quitter la communauté d'Oak Orchard.

Des avertissements de vents violents sont en vigueur jusqu'à dimanche matin le long de la côte de la Caroline du Nord, où les vents pourraient atteindre près de 50 km/h.

Le gouverneur démocrate de l'État de New York, Andrew Cuomo, a déclaré que le risque d'inondations sur la côte demeurait inquiétant samedi soir dans certaines parties de Long Island.

Son homologue de la Virginie, Terry McAuliffe, partageait ses craintes pour la baie de Chesapeake. L'eau avait déjà recouvert des routes de Norfolk, une ville vulnérable aux inondations.

Les autorités du New Jersey évaluaient les dommages causés par l'eau. À midi samedi, lorsque l'eau a commencé à redescendre, les secouristes ont visité les régions inondées.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer