Le bilan de la tempête Jonas passe à 15 morts

Les autorités de New York ont interdit, en... (PHOTO REUTERS/POLICE DE NEW YORK)

Agrandir

Les autorités de New York ont interdit, en début d'après-midi, toute circulation routière à l'exception des véhicules d'urgence.

PHOTO REUTERS/POLICE DE NEW YORK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Fanny ANDRE avec Thomas URBAIN
Agence France-Presse
Washington et New York

Les chutes de neige diminuaient, samedi soir, après plus de 30 heures d'un déluge qui a balayé tout l'est des États-Unis, où la tempête Jonas a fait au moins quinze morts et paralysé plusieurs grandes villes, dont New York.

La tempête devait «toucher à sa fin tôt dimanche», selon le service de météo.

Au moins quinze personnes ont péri en raison de ces intempéries, selon des responsables locaux. Trois sont mortes à New York, six en Caroline du Nord, deux en Virginie et deux dans le Kentucky, une dans le Maryland et une autre dans l'Arkansas.

En Caroline du Nord, «toutes ont été victimes d'accidents de la circulation» depuis le début de tempête vendredi, a expliqué à l'AFP la porte-parole des services d'urgences de cet État, Nicole Meister.

À New York, les trois résidents sont décédés d'une crise cardiaque alors qu'ils étaient en train de déblayer la neige, a indiqué le gouverneur de l'État de New York, Andrew Cuomo.

Le poids de la neige a entraîné de nombreuses coupures de courant, dans un pays où le réseau électrique est rarement enterré.

Près de 120 000 habitants connaissaient encore des pannes en Caroline du Nord, selon un point des services d'urgence en milieu d'après-midi.

Dans le New Jersey, 90 000 résidents étaient encore privés de courant dans l'après-midi, a indiqué le gouverneur Chris Christie.

Le phénomène météorologique, baptisé «Snowzilla» par le quotidien Washington Post, en référence au lézard géant destructeur «Godzilla», avait été largement anticipé, déclenchant une ruée vers les supermarchés en amont de la tempête.

Dans le comté de Loudoun, en Virginie, il est tombé, en quelques heures seulement, un mètre de neige, selon un relevé de la météo nationale.

La Maison-Blanche sous la neige.... (PHOTO BRENDAN SMIALOWSKI, AFP) - image 2.0

Agrandir

La Maison-Blanche sous la neige.

PHOTO BRENDAN SMIALOWSKI, AFP

Routes et transports impraticables

À Washington, où il était tombé 56 cm de neige en début de soirée samedi, la circulation des bus et des métros avait été suspendue pour tout le week-end.

Les aéroports de la région et les compagnies aériennes avaient eux anticipé la situation, annulant des milliers de vols samedi et dimanche.

Les deux aéroports de Washington resteront fermés dimanche, a indiqué l'autorité des transports de la capitale.

>>> Consultez les départs à l'aéroport Trudeau

>>> Consultez les arrivées à l'aéroport Trudeau

Durant toute la journée de samedi, les officiels sont intervenus publiquement pour demander aux gens de rester chez eux.

Une injonction qui n'a pas été respectée par le panda géant du zoo de Washington, Tian Tian, qui a été filmé se roulant avec délice dans la neige.

À New York, de nombreux habitants ont bravé le froid et les bourrasques pour sillonner les rues de la ville.

En début de soirée, 64 cm de neige étaient déjà tombés à Central Park, un record absolu.

L'intensité de la tempête sur la plus grande ville des États-Unis a été revue à la hausse, au point que les autorités ont interdit, en début d'après-midi, toute circulation routière à l'exception des véhicules d'urgence.

«Ce sera très probablement l'une des pires tempêtes de neige de l'histoire de la ville», a prévenu le maire de New York, Bill de Blasio.

Les liaisons ferroviaires à destination du nord et de l'est de New York ont été suspendues en milieu d'après-midi, tout comme les lignes extérieures du métro.

«À moins que ce ne soit une situation d'urgence, vous ne devriez pas être sur les routes», avait exhorté le gouverneur de l'État de New York, Andrew Cuomo, qui a déclaré l'état d'urgence.

Le gouverneur a annoncé, en début de soirée, que la circulation serait rouverte dimanche à 7 h.

Le service de propreté de New York (DSNY) devait travailler d'arrache-pied durant la nuit de samedi à dimanche pour dégager les artères de la ville.

«Pour votre sécurité, s'il vous plaît, ne marchez pas dans les rues» durant la soirée et la nuit, a exhorté le service dans un tweet.

Dans le New Jersey, le gouverneur Chris Christie a mis de côté sa campagne pour les primaires républicaines afin de superviser les secours.

Son État a été durement touché par la tempête, qui a provoqué des inondations dans plusieurs zones côtières du sud.

L'ensemble des ponts et des tunnels reliant le New Jersey à New York ont été fermés.

Dans le Kentucky, plusieurs milliers d'automobilistes se sont fait prendre au piège le long de l'autoroute I75 verglacée, provoquant un énorme embouteillage d'une soixantaine de km durant la nuit de vendredi à samedi.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer