Bei Bei, le bébé panda géant, fait son entrée dans le monde

Bei Bei, né le 22 août dernier, n'avait jusqu'à... (PHOTO OLIVIER DOULIERY, AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

Bei Bei, né le 22 août dernier, n'avait jusqu'à présent été visible que par le biais des « Panda Cam », qui ont permis à des milliers de personnes de le voir en direct ouvrir les yeux, tenir sur ses pattes ou encore jouer avec sa mère Mei Xiang.

PHOTO OLIVIER DOULIERY, AGENCE FRANCE-PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Quelques jours avant de célébrer ses cinq mois, le bébé panda géant Bei Bei du zoo de Washington a fait samedi ses premiers pas en public, des dizaines de personnes ayant patiemment attendu l'ouverture des portes.

Des visiteurs se précipitent afin de voir Bei... - image 1.0

Agrandir

Des visiteurs se précipitent afin de voir Bei Bei au zoo de Washington.

Le plantigrade blanc et noir, né le 22 août dernier, n'avait jusqu'à présent été visible que par le biais des « Panda Cam », qui ont permis à des milliers de personnes de le voir en direct ouvrir les yeux, tenir sur ses pattes ou encore jouer avec sa mère Mei Xiang.

Selon un photographe de l'AFP, une file d'attente de plusieurs dizaines de personnes s'allongeait déjà vers 8 h 20 samedi matin devant la porte qui ne s'est ouverte qu'à 9 heures. Nombre d'entre elles étaient affublées de bonnets, pulls, bijoux, gants et autres accessoires à l'effigie de l'animal bicolore.

Pour ménager la petite boule de poils qui vaquait derrière la vitre de sa case insonorisée, les visiteurs se relayaient par groupes de cinquante personnes, évacués par le personnel toutes les dix minutes environ, a constaté l'AFP.

Certains, une fois sortis, n'hésitaient pas à se remettre dans la file d'attente pour effectuer un, voire plusieurs autres passages.

Les soigneurs avaient habitué le petit animal progressivement à la présence humaine, en faisant notamment venir de petits groupes d'employés du zoo et des journalistes pour ses débuts médiatiques.

Il avait reçu la visite fin septembre des Premières dames chinoise Peng Liyuan et américaine Michelle Obama, qui avaient dévoilé son nom à cette occasion. Bei Bei signifie « précieux » en mandarin.

Comme sa soeur Bao Bao, et leur aîné Tai Shan, Bei Bei sera remis à la Chine quand il aura quatre ans. Les parents Mei Xian et Tian Tian resteront eux à Washington au moins jusqu'en 2020 en vertu d'un accord de prêt récemment renouvelé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer