Le candidat Ted Cruz, né au Canada, voit son éligibilité contestée

Ted Cruz est en deuxième place dans les... (PHOTO PETE MAROVICH, ARCHIVES BLOOMBERG)

Agrandir

Ted Cruz est en deuxième place dans les intentions de votes des républicains à l'approche des caucus et des primaires, mais au coude-à-coude avec Trump en Iowa, qui sera le premier État à se prononcer.

PHOTO PETE MAROVICH, ARCHIVES BLOOMBERG

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
CHICAGO

Ted Cruz, candidat à l'investiture républicaine pour la présidentielle américaine, était confronté vendredi à une plainte en justice remettant en cause son éligibilité à la tête des États-Unis parce qu'il est né au Canada.

Cette procédure intervient après que l'actuel favori à l'investiture républicaine, le milliardaire Donald Trump, a remis en cause l'éligibilité de Cruz, son principal rival.

Au cours d'un débat jeudi soir, ce dernier a affirmé être en conformité avec la Constitution américaine selon laquelle le président de la première puissance mondiale doit être « né Américain ».

Ted Cruz, actuellement sénateur du Texas, est né en 1970 à Calgary, d'une mère américaine, originaire du Delaware, et d'un père cubain. Ses parents étaient retournés aux États-Unis un an après sa naissance.

L'homme politique a par ailleurs renoncé l'an dernier à sa citoyenneté canadienne.

Affaire montée en épingle

En deuxième place dans les intentions de votes des républicains à l'approche des caucus et des primaires, mais au coude-à-coude avec Trump en Iowa, qui sera le premier État à se prononcer, Cruz a accusé son rival de monter cette affaire en épingle pour maintenir son avance dans les sondages.

« En septembre dernier, mon ami Donald avait dit que ses avocats avaient évalué l'affaire sous tous les angles et qu'il n'y avait pas de problèmes » quant à mon éligibilité, a souligné M. Cruz. « Or depuis septembre, la Constitution n'a pas changé, contrairement aux sondages », notamment en Iowa, a-t-il souligné.

Le sénateur du Texas a même soutenu que, suivant sa propre logique, Trump ne pouvait être président car sa mère est née en Écosse.

Et le milliardaire de répliquer : « Comme tu le sais Ted, je te devance dans les trois derniers sondages (en Iowa, ndlr). Alors tu ne devrais pas surestimer ta performance dans les sondages ».

L'action en justice déposée devant un tribunal fédéral du Texas soutient que la notion de citoyen « né Américain » n'est pas claire et invite en ce sens les magistrats à se prononcer sur l'éligibilité de Ted Cruz pour la présidentielle de novembre prochain.

« La nation entière ne peut se permettre une telle confusion d'un point de vue constitutionnel et autant d'incertitudes concernant le processus électoral », souligne la requête intentée par un avocat du Texas, Newton Boris Schwartz.

Les cas d'Obama et McCain

Barack Obama est lui-même le fils d'une mère américaine et d'un père étranger, kényan, mais contrairement à Ted Cruz, le président est né sur le sol américain, à Hawaii, ce dont doutent encore certains conservateurs aux États-Unis qui croient envers et contre tous qu'il est né au Kenya et ne peut donc être président.

En 2008, un homme avait remis en cause sans succès l'éligibilité du candidat républicain à la présidentielle, John McCain, né sur une base militaire américaine à Panama. À titre préventif, le Sénat américain avait adopté à l'unanimité une résolution reconnaissant à John McCain sa qualité de citoyen « né américain ».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer