La fuite de gaz massive à Los Angeles pourrait être arrêtée plus tôt que prévu

Plus de 2500 riverains ont été évacués et... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Plus de 2500 riverains ont été évacués et environ 1500 autres sont en attente d'être relogés, beaucoup se plaignant de divers maux, même si les autorités affirment que le méthane n'est pas dangereux à long terme pour la santé.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LOS ANGELES

La fuite de gaz massive en banlieue de Los Angeles pourrait être arrêtée plus rapidement que prévu, selon la société gazière SocalGas, une affirmation remise en cause par un responsable politique.

D'après un communiqué de SocalGas lundi, exploitante du puits d'Aliso Canyon, qui laisse échapper d'importantes quantités de méthane depuis au moins fin octobre, les efforts pour creuser un puits de secours «sont en avance sur le calendrier annoncé et la fuite devrait être arrêtée d'ici la fin février, voire avant».

SoCalGas avait jusqu'alors déclaré miser sur fin mars ou avril pour un arrêt total de la fuite de méthane, un gaz 80 fois plus nocif pour la couche d'ozone que le CO2, d'après les experts.

«Le forage du puits de secours a commencé le 4 décembre, et le mois prochain son fond devrait être atteint à environ 2400 mètres sous terre. Une fois le puits scellé, il sera mis hors de service de façon permanente», précise le communiqué.

SocalGas assure aussi que les émissions de gaz ont chuté de 60% depuis les sommets observés en novembre dans ce site gazier de Porter Ranch, en banlieue de Los Angeles.

Mardi, des responsables politiques de Californie ont toutefois mis en doute les plans de sécurisation du puits défectueux.

«Il faut atteindre un tuyau en forant à plus de deux kilomètres sous terre, ce n'est pas facile. Le succès de l'opération n'est pas assuré», a déclaré le parlementaire Brad Sherman à des journalistes locaux après avoir visité le site.

Plus de 2500 riverains ont été évacués et environ 1500 autres sont en attente d'être relogés, beaucoup se plaignant de divers maux (maux de tête, saignements de nez, nausées...), même si SocalGas et les autorités affirment que le méthane n'est pas dangereux à long terme pour la santé.

Les animaux des alentours ont aussi montré des comportements anormaux et certains symptômes similaires aux résidents, comme des saignements.

Deux écoles locales sont fermées jusqu'à nouvel ordre et les enfants réaffectés sur d'autres établissements.

Les autorités sanitaires du comté de Los Angeles prévoient de tenir une conférence de presse mercredi sur la réponse à la fuite et son impact sur la santé des résidents.

La célèbre militante et avocate Erin Brokovitch continue pour sa part d'appeler les habitants des environs à se joindre aux diverses plaintes que son cabinet d'avocats Weitz and Luxenberg a déjà engagées contre SocalGas, d'après le Los Angeles Times.

Josh Fox, réalisateur du documentaire acclamé Gasland, sur les méfaits pour la santé et l'environnement du boom gazier par fracturation hydraulique aux États-Unis, a par ailleurs déclaré dans The Hollywood Reporter que «l'industrie fossile a créé un nouveau désastre écologique».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer