La femme qui a foncé sur la foule à Vegas se disait «stressée»

Mme Holloway a expliqué à la police qu'elle... (Photo AP)

Agrandir

Mme Holloway a expliqué à la police qu'elle «traversait une période de stress» le jour de l'accident, selon le rapport de police établi après son arrestation.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Los Angeles

La jeune femme de 24 ans qui a foncé en voiture dans la foule à Las Vegas dimanche soir, tuant une personne, a affirmé à la police qu'elle était «stressée» le jour de l'accident, sans pouvoir pour autant expliquer son geste.

Lakeisha Holloway, originaire de l'Oregon, qui a lancé sa voiture à plusieurs reprises contre des piétons sur le célèbre Strip de la grande ville des casinos de l'ouest américain, a été formellement inculpée mardi de meurtre et devrait être présentée à un juge mercredi.

Elle a aussi été inculpée d'abus et de négligence à l'égard de sa fille de 3 ans, qu'elle transportait dans la voiture au moment de ses agressions.

Mme Holloway a expliqué à la police qu'elle «traversait une période de stress» le jour de l'accident, selon le rapport de police établi après son arrestation.

Elle a raconté qu'elle «essayait de trouver le sommeil dans son véhicule», où elle vivait depuis une semaine avec sa fille, «mais continuait à être pourchassée par les gardiens des propriétés près desquelles elle s'arrêtait».

Mme Holloway n'a pas su dire à la police pourquoi elle s'était mise à rouler sur le trottoir dimanche soir mais a indiqué se «souvenir d'un corps qui avait rebondi sur son pare-brise en le brisant».

Elle a aussi déclaré à la police ne pas être sous l'influence de médicaments ou d'alcool. La police avait cependant rapporté lundi qu'un expert avait observé sur elle l'effet d'une «sorte de stimulant».

Le shérif de Las Vegas Joe Lombardo avait expliqué que la conductrice semblait être en conflit avec le père de sa fillette et passait peut-être par Las Vegas pour aller rejoindre cet homme au Texas.

Après avoir foncé à plusieurs reprises sur le trottoir dimanche vers 18H30, la conductrice a pris la fuite et s'est arrêtée à un hôtel tout proche pour demander d'appeler les secours.

«Elle ne semblait pas stressée par ses actions», avait rapporté lundi le chef de la police, ajoutant que la fillette allait bien.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer