Mort de Sandra Bland: aucune poursuite intentée

Sandra Bland... (PHOTO FOURNIE PAR LA FAMILLE BLAND/AP)

Agrandir

Sandra Bland

PHOTO FOURNIE PAR LA FAMILLE BLAND/AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

Un grand jury a conclu qu'aucune accusation ne sera portée dans l'affaire Sandra Bland, du nom de cette jeune Afro-Amérciaine morte durant sa détention dans une cellule du Texas cet été, a annoncé un procureur lundi.

La femme de 28 ans, interpellée au volant de son véhicule par la police texane dans la petite ville de Prairie View, tard le vendredi 10 juillet, pour avoir effectué un changement de voie «non approprié», avait finalement été mise en état d'arrestation pour assaut sur un policier. Elle avait été retrouvée morte trois jours plus tard dans sa cellule. L'autopsie a confirmé le suicide, mais les conditions de l'arrestation et de sa détention ont suscité un vif émoi, car, selon les militants des droits de l'homme, elles illustrent la façon dont les Noirs sont traités par la police.

La jeune femme qui venait de quitter la région de Chicago pour venir poursuivre sa vie au Texas ayant tout juste accepté un nouvel emploi au collège Prairie View A&M dans le comté de Waller, université dont elle avait graduée, avait passé le week-end en prison avant d'être retrouvée morte lundi matin.

Selon le shérif du comté de Waller, Glenn Smith, la mort «semble avoir été auto-infligée par asphyxie», la dame ayant été retrouvée pendue.

«Il apparaît qu'elle a utilisé un sac-poubelle pour se pendre dans une partie de la cellule conçue pour donner une intimité aux détenus», avait déclaré le procureur général du comté de Waller, Elton Mathis.

Le grand jury du comté de Walller a décidé que ni les officiels du bureau du Shériff ni les gardiens de prison ne devaient être poursuivis pour la mort de la jeune femme, mais n'a toujours pas statué sur le cas du policier ayant arrêté Mme Bland, a annoncé le procureur Darell Jordan, lundi. Le grand jury devra se réunir à nouveau en janvier pour se pencher sur le sort du ranger en question.

Le candidat aux primaires démocrates pour la présidentielle de 2016, Bernie Sanders, a réagi dans un communiqué en affirmant: «Il ne fait aucun doute pour moi qu'à l'instar de trop nombreux Noirs qui meurent en garde à vue, elle serait en vie aujourd'hui si elle avait été Blanche».

La famille de la jeune femme a également engagé des poursuites au civil pour tenter de forcer les autorités à plus de transparence.

Il est fréquent aux États-Unis qu'un grand jury se réunisse pour déterminer si les accusations portées sont suffisantes pour justifier des poursuites. 

Une campagne avait été lancée sur les réseaux sociaux après la mort de Sandra Bland, réclamant justice pour la jeune femme, notamment sur Twitter avec entre autres le mot-clic #JusticeforSandy. Une vidéo montrant présumément l'arrestation de Sandra Bland a également fait surface après sa mort sur Facebook et YouTube.



La mort de Mme Brand s'inscrit dans une longue liste d'incidents impliquant les forces de l'ordre américaines ayant mené à la mort de membres de la communauté noire, dont notamment celles des Michael Brown à Ferguson, Eric Garner à New York et Freddie Gray à Baltimore.

-Avec l'Associated Press, l'Agence France-Presse, le USA Today, le Chicago Tribune et la BBC

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer