Québécois blessés à Las Vegas: «La voiture m'a frappé de plein fouet»

Des véhicules d'urgence ont été dépêchés sur la... (PHOTO AP)

Agrandir

Des véhicules d'urgence ont été dépêchés sur la Strip, rue principale de Las Vegas, où une conductrice a délibérément foncé sur des piétons, dimanche soir, faisant un mort et 37 blessés.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

«J'ai entendu ma mère crier mon nom et la voiture m'a frappé de plein fouet», raconte calmement Anthony Hamel au bout du fil. Même s'il avait toujours de la difficulté à marcher lundi soir, le jeune Montréalais l'a vraiment échappé belle.

Anthony Hamel passait la fin de semaine à Las Vegas avec sa famille pour célébrer ses 21 ans. Mais les célébrations ont viré au cauchemar alors qu'ils se rendaient tous manger, vers 18h30, au restaurant Planet Hollywood situé sur le célèbre boulevard bordé de casinos et d'hôtels. C'est à ce moment qu'une Américaine de 24 ans a foncé avec sa voiture sur la foule, tuant une personne et en blessant une trentaine d'autres. Au total, cinq membres de la famille québécoise se sont fait happer.

Après avoir fait «des flips» par-dessus la voiture, Anthony Hamel se souvient d'avoir été «déboussolé» un bon moment. «Quand j'ai repris un peu mes sens, j'ai réalisé ma douleur, mais j'avais plus peur pour ma famille. Je voyais plusieurs mètres plus loin que ma tante et mon oncle étaient soignés par des ambulanciers. C'est sûr qu'on avait peur», a-t-il expliqué lundi soir, en entrevue avec La Presse, de retour au pays.

Sa mère s'est fait rouler sur le pied et s'est cogné la tête au sol, alors que sa tante souffre de fortes douleurs à la tête. Cette dernière a dû rester à Las Vegas, puisqu'elle n'avait pas reçu l'autorisation médicale nécessaire pour prendre l'avion.

«Ma famille a eu un bon ange gardien.» C'est ce que s'est dit Karine Potvin, dimanche, en apprenant que ses proches étaient hors de danger. Sa soeur Valérie lui a téléphoné en pleurs pour lui annoncer la nouvelle, dimanche. «Heureusement, tout le monde est hors de danger. Nous sommes tellement soulagés», a expliqué Karine Potvin, la cousine d'Anthony Hamel.

Même s'il a toutes les raisons d'en vouloir à la conductrice, Anthony Hamel n'est pas fâché «autant qu'on pourrait l'imaginer» contre celle-ci. C'est plutôt une grande «incompréhension» qui l'anime. «Je lui souhaite d'aller en prison pour ce qu'elle a fait. Mais ce que je veux vraiment savoir, c'est pourquoi? Pour avoir une idée, pour pouvoir me fixer, et être un peu plus en paix», explique-t-il.

Conductrice accusée

Lakeisha Holloway... (PHOTO AP) - image 2.0

Agrandir

Lakeisha Holloway

PHOTO AP

La conductrice, Lakeisha Holloway, originaire de l'Oregon, sera accusée de meurtre. Elle pourrait comparaître dès aujourd'hui ou demain. «Nous allons entreprendre la procédure d'inculpation pour meurtre avec utilisation d'une arme mortelle», a annoncé le procureur Steven Wolfson, en conférence de presse, hier.

La police parle d'un «acte intentionnel», mais a exclu la thèse terroriste. La voiture Oldsmobile que la jeune femme conduisait aurait successivement frappé deux groupes de piétons séparés par des dizaines de mètres. En tout, 37 personnes ont été transportées à l'hôpital, dont trois sont encore dans un état grave, «avec des blessures à la tête», selon la police.

Une fillette de 3 ans se trouvait à bord de la voiture au moment de l'accident. Elle s'en est sortie indemne et «va bien», ont indiqué les autorités. La conductrice semblait être en conflit avec le père de la fillette, a expliqué le shérif de Las Vegas, hier. Elle passait peut-être par Las Vegas pour aller rejoindre au Texas cet homme, que la police recherche activement.

Après avoir foncé à «deux ou trois» reprises sur le trottoir, la conductrice a pris la fuite et s'est arrêtée à un hôtel à proximité pour demander d'appeler les urgences. «Elle ne semblait pas stressée par ses actions», a indiqué le chef de la police de Las Vegas en conférence de presse, ajoutant que la jeune femme n'était pas sous l'influence de l'alcool.

La voiture était «comme une boule de bowling et les gens, comme des quilles», a rapporté Rabia Qureshi, une touriste du Wisconsin, à la chaîne de télévision NBC. «Comme nous sommes à Las Vegas, j'ai pensé que c'était un show», a-t-elle ajouté. «Puis j'ai vu les gens projetés en l'air.» Certaines personnes sur place ont crié à l'automobiliste de s'arrêter, mais en vain, a indiqué un autre témoin.

- Avec La Presse Canadienne, Associated Press et AFP

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer