Obama exhortera les Américains à ne pas céder à la peur

Barack Obama... (AP, Pablo Martinez Monsivais)

Agrandir

Barack Obama

AP, Pablo Martinez Monsivais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
WASHINGTON

Le président Barack Obama utilisera son discours à la nation, dimanche soir, pour inciter les Américains à ne pas «céder à la peur» dans la foulée de l'attaque en Californie, et il demandera probablement au Congrès d'agir pour mieux assurer la sécurité nationale, a révélé la procureure générale, Loretta Lynch.

Selon Mme Lynch, s'occuper des armes à feu est «une manière de gérer l'enjeu des crimes violents» au pays.

La Maison-Blanche a précisé pour sa part que le président présenterait une mise à jour des événements survenus cette semaine à San Bernardino qui ont fait 14 victimes et 21 blessés. Il discutera plus largement de la menace du terrorisme et de ses plans pour s'y attaquer.

Les autorités affirment qu'un couple marié - un Américain de 28 ans et une femme de 29 ans d'origine pakistanaise - était responsable de l'attaque. La femme aurait prêté allégeance au groupe armé État islamique sur un compte Facebook alors qu'ils commençaient leur assaut.

Le Bureau fédéral d'enquête (FBI) considère la tuerie comme une «attaque terroriste». Si cette hypothèse s'avère, il s'agirait de l'attaque la plus meurtrière en sol américain depuis les attentats du 11 septembre 2001.

Loretta Lynch a indiqué en entrevue au réseau NBC que le président se servira de son discours pour expliquer à la population ce que le gouvernement fait pour «assurer sa priorité la plus importante», soit la protection des Américains.

Il en profitera également pour encourager les Américains «à ne pas céder à la peur en ce moment», a-t-elle ajouté.

Dans son allocution hebdomadaire, Barack Obama a déclaré qu'il était «tout à fait possible que ces deux assaillants aient été radicalisés pour commettre cet acte de terrorisme».

Le directeur du FBI James Comey a affirmé qu'il n'y avait aucun indice permettant de croire que l'attaque ait été orchestrée par un groupe terroriste étranger. Certaines informations indiquent cependant que les responsables avaient pu être «radicalisés» et «inspirés par des organisations terroristes de l'étranger».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer