Une fusillade fait 17 blessés à La Nouvelle-Orléans

Des centaines de personnes s'étaient rassemblées dimanche soir... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Des centaines de personnes s'étaient rassemblées dimanche soir au Bunny Friend Playground, lorsque deux groupes d'individus ont ouvert le feu.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Janet McConnaughey, Rebecca Santana
Associated Press
La Nouvelle-Orléans

Les autorités tentent toujours de déterminer ce qui a déclenché une fusillade entre deux groupes qui a fait 17 blessés dans une foule à La Nouvelle-Orléans, dimanche, a indiqué un porte-parole de la police lundi.

Le maire a demandé aux témoins des événements, qui se sont déroulés dans un parc, de se manifester, mais personne n'a répondu à l'appel jusqu'à maintenant. Les autorités ne disposent d'aucune vidéo de la fusillade ou encore de description des suspects, a expliqué l'agent Frank Robertson.

Il a ajouté qu'il ne sait pas combien de personnes ont été hospitalisées, mais qu'aucune des blessures infligées ne devraient s'avérer mortelles.

Des centaines de personnes s'étaient rassemblées dimanche soir au Bunny Friend Playground, lorsque deux groupes d'individus ont ouvert le feu.

Peu après les événements, le maire Mitch Landrieu a pris la parole pour demander aux gens qui se trouvaient dans le parc de fournir des informations aux autorités.

«C'est vraiment difficile d'intervenir lorsque des gens décident de sortir leurs fusils et de régler leurs disputes au milieu d'une foule de 300 personnes. Ce n'est tout simplement pas quelque chose que l'on peut tolérer dans la ville», a déclaré M. Landrieu.

«Nous avons besoin que les gens qui se trouvaient dans le parc se disent qu'ils en ont assez (...) et qu'ils nous donnent de l'information pour que les policiers puissent faire leur travail», a-t-il laissé tomber.

Selon des témoins, les auteurs de la fusillade ont pris la fuite après avoir échangé des coups de feu.

Le chef de la police Michael Harrison a déclaré que la fusillade pourrait être reliée aux gangs de rue.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer