Le Texas exécute un condamné à mort

Raphael Holiday, un Afro-Américain de 36 ans, a... (PHOTO MICHAEL GRACZYK, ARCHIVES AP)

Agrandir

Raphael Holiday, un Afro-Américain de 36 ans, a reçu une injection létale dans une prison de cet État du sud des États-Unis, et est décédé mercredi à 20 h 30, a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'administration pénitentiaire locale.

PHOTO MICHAEL GRACZYK, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Le Texas a procédé mercredi à l'exécution d'un prisonnier qui avait été reconnu coupable en 2002 d'avoir allumé un incendie ayant tué trois enfants, dont sa propre fille âgée d'un an.

Raphael Holiday, un Afro-Américain de 36 ans, a reçu une injection létale dans une prison de cet État du sud des États-Unis, et est décédé mercredi à 20 h 30, a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'administration pénitentiaire locale.

Il avait été condamné à la peine capitale pour un triple infanticide. Les victimes, âgées de 1, 5 et 7 ans, étaient ses deux belles-filles et sa propre fille, selon des documents rendus publics par le procureur du Texas.

Holiday, en conflit avec son épouse et soumis à une injonction judiciaire de ne pas la rencontrer, avait passé outre dans la soirée du 5 septembre 2000.

Il avait fait irruption dans la maison familiale, sa femme s'enfuyant chercher de l'aide. Arme au poing, il avait forcé la grand-mère des fillettes à répandre de l'essence dans l'habitation, avant d'y mettre le feu.

Le Texas a procédé à 13 exécutions en 2015, soit la moitié des 26 enregistrées cette année aux États-Unis, selon le Centre d'information sur la peine de mort (DPIC).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer