Louisiane: arrestation de deux policiers après la mort d'un enfant de six ans

Derrick Stafford et Norris Greenhouse ont été suspendus de leurs... (PHOTO FOURNIE PAR LA POLICE D'ÉTAT DE LA LOUISIANE)

Agrandir

Derrick Stafford et Norris Greenhouse ont été suspendus de leurs fonctions après une course-poursuite en voiture mardi dans laquelle le père de l'enfant, qui conduisait, a été grièvement blessé.

PHOTO FOURNIE PAR LA POLICE D'ÉTAT DE LA LOUISIANE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
CHICAGO

Deux policiers américains ont été arrêtés vendredi, accusés d'homicide et de tentative d'homicide, après la mort d'un garçon de six ans, tué par balles dans l'État de Louisiane, ont annoncé les autorités.

La mort du petit Jeremy Mardis vient s'ajouter à une longue liste de brutalités ou de bavures policières depuis l'an dernier qui ont suscité de fortes tensions aux États-Unis.

Norris Greenhouse, 23 ans, et Derrick Stafford, 32 ans, ont été suspendus de leurs fonctions après une course-poursuite en voiture mardi dans laquelle le père de l'enfant, qui conduisait, a été grièvement blessé.

Le fils de Chris Few est mort après avoir été atteint de cinq tirs des policiers l'ayant touché à la tête et au torse, selon les premiers éléments de l'enquête.

Celui-ci est, selon le Washington Post, la plus jeune victime de tirs mortels de la police cette année.

«Il ne méritait pas de mourir de cette manière et c'est ce qui est important», a déclaré vendredi soir le colonel Michael Edmonson, de la police de l'État de Louisiane, lors d'une conférence de presse, ajoutant que ces fait «entachaient» la réputation de la police.

«Je peux vous dire que c'est la chose la plus perturbante que j'aie jamais vue», a-t-il ajouté, au sujet de la vidéo de la course-poursuite meurtrière.

Deux autres policiers, également impliqués dans les faits, ont été  suspendus de leurs fonctions.

«Le petit garçon était installé, ceinture attachée, sur le siège passager du véhicule. C'est ainsi qu'il est mort», a ajouté Michael Edmonson, évoquant «une affaire complexe».

La chaîne de télévision locale WBRZ a indiqué, citant les enquêteurs, que les quatre policiers avaient demandé à Chris Few de s'arrêter pour un contrôle. Mais celui-ci aurait ensuite fait marche arrière, alors que sa voiture était engagée dans une impasse, en direction des policiers qui ont ouvert le feu, le blessant grièvement et tuant l'enfant.

WBRZ a ajouté qu'aucune arme n'avait été retrouvée dans le véhicule de Chris Few.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer