Le chef de la CIA «scandalisé» par le piratage de ses courriels

Mardi, le directeur de la CIA John Brennan... (PHOTO YURI GRIPAS, REUTERS)

Agrandir

Mardi, le directeur de la CIA John Brennan n'a donné aucun détail sur la manière dont des pirates avaient eu accès à ses courriels personnels.

PHOTO YURI GRIPAS, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Le directeur de la CIA John Brennan s'est dit mardi «scandalisé» et «préoccupé» par le piratage de ses courriels personnels et a nié avoir violé ses obligations de sécurité.

La publication de certains courriels personnels a pu laisser penser «que j'avais fait quelque chose de mal ou d'inapproprié» en terme de sécurité, mais «ce n'était certainement pas le cas», a-t-il déclaré lors d'une conférence sur le renseignement à Washington.

L'organisation WikiLeaks a publié la semaine dernière plusieurs documents provenant du compte courriel personnel de John Brennan datés d'entre 2007 et 2009, avant sa prise de fonction au sommet de l'agence américaine du renseignement.

Mardi, le directeur de la CIA n'a donné aucun détail sur la manière dont des pirates avaient eu accès à ses courriels personnels.

Il s'est borné à expliquer que bien qu'étant «un responsable gouvernemental», il avait «aussi une famille, des amis, des factures à payer, des choses à faire dans la vie quotidienne».

Et «la manière de communiquer aujourd'hui se fait par internet», a-t-il souligné.

Il a jugé disproportionné le traitement médiatique de l'affaire.

«Parfois, il y a cette soif de rendre les choses plus sexy qu'elles ne le sont et de les faire gonfler hors de proportion», a-t-il dit.

«C'est faire la publicité d'une activité criminelle et disséminer des informations qui je pense sont inappropriées», a-t-il dit.

WikiLeaks avait notamment mis en ligne un court mémo sur l'Iran, accompagné de recommandations, adressées à l'époque au président élu devant prendre ses fonctions en janvier 2009.

On trouve également sur son site deux documents datés de 2008 parlant de la torture, notamment une copie de loi examinée au Sénat et listant les pratiques interdites, comme la simulation de noyade (waterboarding) ou les fausses exécutions.

WikiLeaks a mis en outre en ligne une copie d'un document d'une cinquantaine de pages censé avoir été rempli par John Brennan en 2008, contenant de nombreuses informations personnelles, lors du processus de vérification de ses antécédents pour être autorisé à accéder aux informations sensibles.

John Brennan est directeur de la CIA depuis 2013.

La publication de ses courriels était survenue quelques jours après qu'un pirate informatique se présentant comme un adolescent américain avait affirmé au tabloïd New York Post être entré dans la boîte courriel du directeur de la CIA et s'être emparé d'informations personnelles.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer