Carson détrône Trump

Ben Carson (à gauche) et Donald Trump durant... (PHOTO FREDERIC J. BROWN, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Ben Carson (à gauche) et Donald Trump durant le second débat des prétendants républicains à la Maison-Blanche, à Simi Valley, en Californie, le 16 septembre.

PHOTO FREDERIC J. BROWN, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Le candidat républicain à la présidentielle américaine Ben Carson est passé pour la première fois devant le milliardaire Donald Trump à l'échelle nationale, dans un sondage sur les intentions de vote des républicains publié mardi.

Ben Carson, neurochirurgien et nouveau venu en politique, seul candidat noir à la Maison-Blanche pour 2016, est crédité de 26% des intentions de vote parmi les électeurs républicains interrogés pour le quotidien New York Times et la chaîne de télévision CBS News.

Il passe pour la première fois à l'échelle nationale devant le magnat de l'immobilier Donald Trump, qui rallie 22% des intentions de vote. Cette avance reste toutefois dans la marge d'erreur de l'enquête, qui est de 6%.

Le gourou américain de la statistique électorale Nate Silver a toutefois mis en garde sur la portée du sondage. «Attention disproportionnée donnée aujourd'hui à un sondage qui, pour l'instant demeure marginal en le montrant (Trump) derrière Carson à l'échelle nationale», a-t-il écrit sur Twitter.

Carson comme Trump sont des nouveaux venus en politique et leur large avance sur les autres candidats reflète l'appétit des électeurs républicains pour des représentants néophytes rompant avec l'establishment politique à plus de 13 mois des élections de 2016.

Le sénateur quadragénaire de Floride, fils d'immigrés cubains, Marco Rubio arrive à la troisième place avec seulement 8% des intentions de vote, devant Jeb Bush, frère et fils d'anciens présidents, ex aequo à 7% avec Carly Fiorina, ancienne PDG de Hewlett-Packard.

Le sondage montre surtout l'indécision des électeurs. Sept républicains sur dix, qui se sont déjà prononcés pour un candidat ayant également dit qu'il était encore trop tôt pour qu'ils soient sûrs de leur soutien. Seuls 28% ont déclaré que leur choix était définitivement fait.

Le sondage, réalisé  entre le 20 et le 25 octobre par téléphone auprès de 575 républicains qui voteront aux primaires, est publié à la veille du troisième débat républicain qui opposera les dix candidats encore en lice mercredi.

Ben Carson s'est prononcé dimanche pour une interdiction presque totale de l'avortement, même en cas de viol ou d'inceste. C'est également un fervent défenseur du port d'armes.

Il était déjà passé devant Donald Trump en fin de semaine dernière dans l'Iowa, État crucial surveillé de près car c'est là que sera organisé le premier scrutin de la primaire en février.

Donald Trump a rapidement réagi sur Twitter mardi.

Après avoir retweeté un message d'internaute dénonçant la trop grande attention portée à ce nouveau sondage face à ceux qui donnent Donald Trump en tête, il a cité une nouvelle enquête nationale lui donnant 36% de intentions de vote chez les républicains, s'exclamant «Très bien!».

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer