Le débat démocrate a attiré 15,8 millions de téléspectateurs

L'audience surprise du débat de mardi aurait probablement... (Photo Reuters)

Agrandir

L'audience surprise du débat de mardi aurait probablement été encore supérieure si le vice-président américain Joe Biden - qui hésite encore à se lancer dans une troisième campagne - avait décidé d'annoncer sa candidature et d'y participer.

Photo Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Près de 16 millions de téléspectateurs ont regardé le premier débat démocrate pour la présidentielle de 2016 mardi soir, un record pour le parti mais loin derrière les audiences monstres des joutes républicaines dopées par Donald Trump, selon les chiffres officiels publiés mercredi.

La confrontation à Las Vegas entre l'ancienne secrétaire d'État Hillary Clinton, qui a consolidé son statut de favorite face à son principal adversaire, le sénateur du Vermont Bernie Sanders, et trois autres candidats à l'investiture démocrate qui plafonnent à 1% des intentions de vote, a réuni 15,8 millions de personnes devant la chaîne CNN.

Ce nombre, fourni par la société Nielsen qui donne les chiffres officiels de l'audimat américain, dépasse les attentes des spécialistes des médias, qui avaient prédit un score à un chiffre, sous les 10 millions. Il s'agit d'une audience record pour un débat des primaires démocrates.

Il est toutefois loin derrière les 24 millions de téléspectateurs qui avaient regardé sur Fox News le 6 août le premier débat des principaux candidats républicains, emmenés par le magnat de l'immobilier Donald Trump, qui enchaîne les déclarations-chocs depuis son entrée dans la course.

Ce débat avait établi, de loin, le record d'audiences pour un débat des primaires, tous partis et toutes présidentielles confondus.

Le deuxième débat républicain, diffusé sur CNN mi-septembre, avait lui rassemblé 22,9 millions d'Américains, meilleure audience pour la chaîne sur les 30 dernières années.

L'audience surprise du débat de mardi aurait probablement été encore supérieure si le vice-président américain Joe Biden - qui hésite encore à se lancer dans une troisième campagne - avait décidé d'annoncer sa candidature et d'y participer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer