Les apprentis djihadistes se multiplient en sol américain

Le siège du FBI, à Washington... (Photo Andrew Harrer, Bloomberg)

Agrandir

Le siège du FBI, à Washington

Photo Andrew Harrer, Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Les États-Unis ont reconnu jeudi faire face à une poussée « spectaculaire » du nombre d'apprentis djihadistes sur leur sol, de plus en plus jeunes et parmi lesquels on compte de plus en plus de femmes, le FBI ayant agi contre « des dizaines » d'entre eux cet été.

Ces annonces ont été réalisées par les trois principaux patrons de la lutte antiterroriste sur le territoire américain, entendus par une commission parlementaire au Congrès à Washington.

Identifier les personnes séduites par les thèses du groupe État islamique (EI) véhiculées sur l'internet est un « défi comparable à chercher des aiguilles dans une botte de foin de la taille du pays », a expliqué le directeur du FBI, James Comey.

« Il semble qu'elles soient de plus en plus en jeunes, avec davantage de filles - c'est-à-dire des femmes de moins de 18 ans -, perméables aux messages des réseaux sociaux », a-t-il ajouté.

« Cet été nous avons pisté des dizaines et des dizaines de personnes, dans tous les États-Unis, 24 heures sur 24, sept jours sur sept », a poursuivi le chef du FBI. « Et nous avons perturbé les plans de beaucoup d'entre elles ».

« La taille de cette population a augmenté de façon spectaculaire ces 18 derniers mois », a de son côté assuré Nicholas Rasmussen, le chef du Centre national de contre-terrorisme américain.

De « moins de deux ou trois » en 2009, les affaires impliquant des apprentis djihadistes ont grimpé à une douzaine l'an passé et le nombre a déjà doublé en 2015, l'année n'étant pas achevée, a-t-il précisé.

« Le groupe État islamique a injecté une nouvelle énergie chez les extrémistes violents qui ont grandi sur le sol » américain, a ajouté M. Rasmussen, interrogé aux côtés de M. Comey et du ministre américain de la Sécurité intérieure, Jeh Johnson.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer