Un train déraille au Vermont, sept blessés

Cinq voitures du train sont sorties des rails... (PHOTO AP)

Agrandir

Cinq voitures du train sont sorties des rails et deux sont passés au-dessus du talus qui se trouvait sur le côté de la voie.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NORTHFIELD

Un train de passagers a déraillé lundi matin à Northfield, au Vermont, vers 10h30, incident qui a fait plusieurs blessés dont un seul était encore hospitalisé en fin de journée.

Le train était parti à 08h58 de Saint Albans, toute proche de la frontière canadienne, à destination de Washington, lorsqu'il a heurté un rocher tombé sur la voie, a indiqué le gouverneur Peter Shumlin lors d'une conférence de presse.

Cinq voitures du train sont sorties des rails et deux sont passées au-dessus du talus qui se trouvait sur le côté de la voie, construite à flanc de colline, mais n'ont pas été plus loin, a expliqué M. Shumlin.

L'incident a fait plusieurs blessés, dont sept ont été hospitalisés: quatre passagers et trois membres d'équipage. L'un d'entre eux a été transporté par hélicoptère, mais ses jours ne sont pas en danger, a indiqué le gouverneur du Vermont.

En fin de journée, cet employé des chemins de fer était le seul à être encore hospitalisé, les six autres ayant quitté l'établissement où ils avaient été admis, a indiqué une porte-parole de la compagnie ferroviaire Amtrak à l'AFP.

Le directeur du programme rail de l'agence des transports du Vermont, Dan Delabruere, a révélé, lors de conférence de presse, qu'un train de marchandises était passé, sans encombre, à l'endroit du déraillement dans la nuit de dimanche à lundi.

Au moment de l'accident, le train roulait en-deçà de la vitesse maximum autorisée (95 km/h), selon Peter Shumlin.

«C'est un acte de la nature, qui échappe au contrôle des conducteurs du train, des mécaniciens ou du personnel de maintenance», a-t-il assuré.

«Il n'y a aucune raison de penser qu'il y ait eu négligence de la part de qui que ce soit», a appuyé Dan Delabruere.

Le gouverneur du Vermont a rappelé que la voie avait été rénovée voici seulement quelques années, grâce à des fonds fédéraux.

Ce tronçon de voie appartient à une société privée, la New England Central Railroad, filiale du groupe de chemins de fer coté Genesee & Wyoming.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer