Texas: deux policiers suspendus après avoir abattu un suspect

Selon les autorités locales citées par les médias,... (PHOTO JOHN DAVENPORT, THE SAN ANTONIO EXPRESS-NES/AP)

Agrandir

Selon les autorités locales citées par les médias, la police s'était rendue sur les lieux après un appel signalant des violences domestiques et a trouvé à son arrivée une femme et un bébé, qui semblaient tous deux blessés.

PHOTO JOHN DAVENPORT, THE SAN ANTONIO EXPRESS-NES/AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Deux policiers texans ont été suspendus après la diffusion d'une vidéo amateur montrant un homme ayant au moins un bras en l'air être abattu en pleine rue, ont rapporté mercredi des médias américains.

Cette vidéo d'environ quatre minutes a été diffusée par KSAT, chaîne locale de San Antonio (Texas), après avoir payé 100 $ à son auteur.



La police du comté de Bexar s'est immédiatement inquiétée des conséquences de cette diffusion sur la sécurité des représentants des forces de l'ordre.

«Diffuser la mort d'un homme pour 100 $ a entraîné des menaces contre la vie de nos policiers», a tweeté le bureau du shérif de Bexar, demandant «calme et patience» dans cette affaire.

Cet incident intervient après la mort de Darren Goforth, un shérif-adjoint abattu «de sang-froid» près de Houston (Texas) alors qu'il faisait le plein de son véhicule de patrouille. Un crime qualifié d'«exécution» par les autorités locales.

«Nous travaillons avec diligence pour mener à bien l'enquête afin que nous puissions passer à la prochaine étape. Nous voulons le faire correctement pour la famille Flores, nos policiers et notre communauté», a poursuivi le bureau du shérif de Bexar sur Twitter.

Gilbert Flores est mort vendredi, en pleine journée sur le trottoir d'une rue résidentielle.

La vidéo filmée à une certaine distance le montre, torse nu, le bras droit levé au-dessus de la tête mais le gauche est masqué à la caméra par un poteau, tandis que deux policiers s'approchent de lui. Après quelques secondes et sans que leurs échanges ne soient audibles, ce qui ressemble à deux détonations résonnent et l'homme tombe au sol, mort.

Les deux policiers, Greg Vasquez et Robert Sanchez, ont été suspendus.

Selon les autorités locales citées par les médias, la police s'était rendue sur les lieux après un appel signalant des violences domestiques et a trouvé à son arrivée une femme et un bébé, qui semblaient tous deux blessés.

Susan Pamerleau, shérif du comté, a indiqué que l'homme résistait à son arrestation et que les autres méthodes employées pour le maitriser avaient été vaines. Elle a évoqué une «longue confrontation».

«À coup sûr, ce qui est dans la vidéo est cause d'inquiétude», a-t-elle déclaré lors d'un point presse. «Mais il est important de laisser l'enquête mener son cours afin d'assurer un examen complet et approfondi de ce qu'il s'est passé».

Le procureur Nicholas LaHood a mentionné sur CNN l'existence d'une seconde vidéo, filmée plus près et avec un «meilleur angle», précisant que ces images étaient «inquiétantes». Mais elle n'a pas été rendue publique.

Selon CNN faisant référence à un proche de l'enquête, Flores tenait un couteau lorsqu'il a été tué.

L'antenne de la police fédérale FBI de San Antonio a indiqué dans un communiqué avoir ouvert une enquête pour déterminer si les droits de Flores ont été respectés, notamment déterminer si les policiers ont fait un «usage excessif ou injustifié de la force».

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer