Course à l'investiture républicaine: Donald Trump loin devant

Donald Trump a creusé davantage son écart avec... (PHOTO CHARLIE NEIBERGALL, ARCHIVES AP)

Agrandir

Donald Trump a creusé davantage son écart avec ses 16 rivaux républicains, obtenant 28 % d'intentions de vote au niveau national, contre 20 % le 30 juillet, selon un sondage de la l'Université Quinnipiac publié jeudi.

PHOTO CHARLIE NEIBERGALL, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Le milliardaire Donald Trump, candidat à l'investiture républicaine pour l'élection présidentielle américaine de 2016, continue de progresser dans les sondages tandis que la démocrate Hillary Clinton perd du terrain.

Et le vice-président Joe Biden, qui envisage de se présenter à l'investiture démocrate, obtient un meilleur score face au magnat de l'immobilier républicain qu'Hillary Clinton.

Donald Trump a creusé davantage son écart avec ses 16 rivaux républicains, obtenant 28 % d'intentions de vote au niveau national, contre 20 % le 30 juillet, selon un sondage de la l'Université Quinnipiac publié jeudi.

Il s'agit de l'avance la plus importante créditée jusqu'à présent dans la perspective de cette primaire républicaine, a relevé le sondage.

Le neurochirurgien à la retraite Ben Carson est deuxième avec 12 % d'intentions de vote suivi par l'ex-gouverneur de Floride Jeb Bush, le sénateur Ted Cruz et le sénateur Marco Rubio, avec 7 % chacun.

«Les autres aspirants républicains semblent être en train de disparaitre. Trump prouve qu'il n'est pas nécessaire d'être apprécié pour être le premier», a relevé Tim Malloy, directeur adjoint du sondage Quinnipiac.

Certains observateurs considèrent que l'ex-vedette de la téléréalité Donald Trump, habitué des dérapages et critique acerbe des candidats de son propre camp, n'a pas le tempérament pour devenir président. Mais il est largement en tête des sondages depuis l'annonce de sa candidature en juin.

Dans le camp démocrate, le soutien à Hillary Clinton a fondu à 45 %, contre 55 % au 30 juillet, tandis que son principal rival à l'investiture du parti le sénateur Bernie Sanders atteint son plus haut score à 22 %.

Joe Biden, qui songe à se lancer dans la course, obtient 18 % des intentions de vote et réussit le mieux dans une confrontation face aux républicains.

Il devance Trump de huit points, Bush de six et Rubio de trois points. Hillary Clinton les bat aussi, mais avec des marges plus faibles: quatre points face à Trump, deux face à Bush et un face à Rubio.

Le sondage a été réalisé du 20 au 25 août par téléphone auprès de 1563 Américains inscrits sur les listes électorales, avec une marge d'erreur de 2,5 %.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer