Thalys: un des soldats «héros» récompensé par l'US Air Force

Spencer Stone était attendu lundi en Allemagne pour... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Spencer Stone était attendu lundi en Allemagne pour recevoir des soins médicaux supplémentaires à Landstuhl, le grand hôpital militaire américain en Europe.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Spencer Stone, l'un des deux militaires américains qui ont déjoué une attaque vendredi dans un Thalys entre Amsterdam et Paris, sera décoré de la médaille de l'aviateur, a annoncé lundi une responsable du Pentagone.

La médaille de l'aviateur représente la plus haute distinction accordée à un membre de l'US Air Force, «pour un acte de courage hors combat», a dit Deborah Lee James, la secrétaire chargée de l'US Air Force, lors d'une conférence de presse qui était déjà prévue avant l'attaque.

L'agresseur du Thalys «ne s'attendait pas à une confrontation avec "notre Captain America" à nous», a souri Deborah Lee James. «Croyez-le ou non, c'était le surnom» qu'avaient donné à Spencer Stone ses amis, pendant sa formation technique à l'US Air Force.

Spencer Stone, soldat de première classe de l'US Air Force, a déjà été décoré lundi de la Légion d'honneur à l'Elysée par François Hollande, le président français.

Le général Mark Welsh, le chef d'état-major de l'US Air Force a précisé de son côté que Spencer Stone pourrait recevoir également la Purple Heart, si l'attaque du Thalys «était caractérisée comme terroriste» par les autorités françaises.

La médaille Purple Heart est accordée à tous les militaires «blessés en service», notamment en cas «d'attaque terroriste internationale», selon l'US Air Force.

Le porte-parole du Pentagone Jeff Davis avait indiqué un peu plus tôt dans la journée que l'US Air Force et la Garde nationale de l'Oregon, à laquelle appartient l'un des compagnons de Spencer Stone intervenu dans le Thalys, Alek Skarlatos, «étaient en train de réfléchir aux récompenses appropriées pour saluer leur action héroïque».

Selon le Pentagone, Spencer Stone était attendu lundi en Allemagne pour recevoir des soins médicaux supplémentaires à Landstuhl, le grand hôpital militaire américain en Europe.

Landstuhl est situé à proximité de la base aérienne de Ramstein (sud-ouest de l'Allemagne), le quartier général de l'armée de l'air américaine en Europe.

Alek Skarlatos était également attendu en Allemagne avec lui.

Deborah Lee James s'est entretenue lundi avec Spencer Stone et a également parlé à la mère de celui-ci, a-t-elle expliqué.

Selon elle, Spencer Stone «va bien mais a besoin d'un peu de repos», a dit Mme James.

Avec leur ami Anthony Sadler, ainsi que le Britannique Chris Norman et le Franco-Américain Mark Moogalian, Spencer Stone et Alek Skarlatos ont déjoué une attaque à la kalachnikov dans un Thalys reliant vendredi Amsterdam à Paris.

Les enquêteurs continuaient lundi d'interroger l'assaillant, Ayoub El Khazzani, un Marocain de 25 ans fiché pour son profil d'islamiste radical. Celui-ci nie tout acte de terrorisme et parle de braquage, mais sa version est balayée par les policiers comme par les passagers américains.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer