Présidentielle 2016: Obama opte pour la neutralité

Joe Biden et Barack Obama ont déjeuné ensemble lundi... (PHOTO EVAN VUCCI, AP)

Agrandir

Joe Biden et Barack Obama ont déjeuné ensemble lundi à la Maison-Blanche, mais aucune information n'a filtré sur la teneur de leur conversation.

PHOTO EVAN VUCCI, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
WASHINGTON

Le président américain Barack Obama n'a, à ce stade, aucune intention de prendre position sur les candidats en lice pour lui succéder: la Maison-Blanche a martelé lundi ce message simple au moment où le vice-président Joe Biden hésite à se lancer dans la course.

«L'heure viendra pour lui de se pencher sur l'élection présidentielle [de novembre 2016, NDLR] mais, pour l'instant, le président se concentre sur son travail», a expliqué lundi son porte-parole, Josh Earnest, bombardé de questions sur la grande interrogation du moment: M. Biden se lancera-t-il dans les primaires démocrates face à l'ancienne secrétaire d'État Hillary Clinton?

Grande favorite dans son camp, Mme Clinton traverse une période difficile. Son image a en particulier été écornée par les révélations sur l'utilisation qu'elle a faite de sa messagerie privée lorsqu'elle était à la tête de la diplomatie américaine (2009 à 2013).

Et le tout-Washington s'interroge désormais sur une éventuelle entrée en lice de Joe Biden, 72 ans, qui a déjà tenté sa chance - sans succès - aux primaires à deux reprises, en 1998 et 2008. Ce dernier a indiqué qu'il prendrait une décision d'ici la fin de l'été, soit le 23 septembre.

«Il a un mois devant lui», a souligné Josh Earnest, insistant sur la dimension «éminemment personnelle» d'une telle décision. Et s'il n'a pas tari d'éloges sur le vice-président, le porte-parole de M. Obama est cependant resté très prudent.

Rappelant que M. Obama s'était toujours félicité de sa décision de choisir Joe Biden comme colistier en 2008 - sa «meilleure décision en politique» - M. Earnest a souligné que cela démontrait la confiance qu'il avait dans les capacités de ce dernier à occuper les plus hautes fonctions.

Mais il a aussi pris soin de souligner que M. Obama avait évoqué à plusieurs reprises «le respect et l'admiration» qu'il avait pour le travail effectué par Hillary Clinton à la tête de la diplomatie américaine.

MM. Obama et Biden ont déjeuné ensemble lundi à la Maison-Blanche, qui reprenait vie après deux semaines de vacances présidentielles, mais aucune information n'a filtré sur la teneur de leur conversation.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer