L'oncle du tireur de Chattanooga libéré après une semaine de détention en Jordanie

Mohammad Youssuf Abdulazeez, 24 ans, a tué jeudi... (PHOTO EDEN WOLDEAREGAY, AFP)

Agrandir

Mohammad Youssuf Abdulazeez, 24 ans, a tué jeudi quatre membres des Marines et un autre militaire avant d'être abattu par la police à Chattanooga, ville d'environ 165 000 habitants du Tennessee.

PHOTO EDEN WOLDEAREGAY, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
AMMAN

L'oncle du tireur qui a tué cinq militaires à Chattanooga aux États-Unis a été libéré jeudi, après une semaine de détention durant laquelle il a été interrogé par les services de renseignement jordaniens et le FBI, a indiqué son avocat à l'AFP.

Les services de «renseignement ont libéré mon client, l'enseignant universitaire Assaad Ibrahim al-Haj Ali détenu depuis vendredi dernier», a déclaré le conseil, Abdelkader al-Khatib.

Il se «trouve actuellement parmi sa famille. Il est en bonne santé, mais fatigué», a ajouté l'avocat, précisant que son client a été interrogé durant sa détention par les renseignements jordaniens et le FBI.

Assaad Ibrahim al-Haj Ali, d'origine palestinienne, détient la double nationalité jordanienne et américaine.

Il est l'oncle de Mohammad Youssuf Abdulazeez, 24 ans, qui a tué jeudi quatre membres des Marines et un autre militaire avant d'être abattu par la police à Chattanooga, ville d'environ 165 000 habitants du Tennessee.

Selon l'avocat, l'auteur de la fusillade a travaillé dans une boutique de téléphones portables appartenant à son oncle et a résidé chez ce dernier, lors d'un séjour en Jordanie de quelques mois en 2014.

Les autorités américaines s'intéressent de près à ce séjour du jeune homme, qui n'était pas particulièrement surveillé, pour tenter de mieux cerner sa personnalité.

Mohammad Youssuf Abdulazeez est né au Koweït de parents palestiniens, selon les autorités jordaniennes qui affirment que le jeune homme n'avait pas la nationalité jordanienne.

Un document de voyage jordanien lui a toutefois été fourni en 2014, selon les mêmes sources. Ce document est habituellement fourni à des Palestiniens dépourvus de passeports.

Jeudi dernier, Mohammad Youssuf Abdulazeez s'est attaqué d'abord à un bureau de recrutement militaire avant de se diriger vers un centre de réservistes. Là, muni de plusieurs armes, il a tué cinq militaires et a blessé un recruteur des Marines et un policier avant d'être abattu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer