Donald Trump donne son numéro, Lindsay Graham détruit son téléphone

Lindsey Graham à Amherst au New Hampshire, durant... (PHOTO GRTECHEN ERTL, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Lindsey Graham à Amherst au New Hampshire, durant la fête nationale américaine, le 4 juillet.

PHOTO GRTECHEN ERTL, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Broyé dans un malaxeur? Écrasé à coup de brique ou brûlé façon barbecue? Lindsey Graham, un des nombreux candidats à la primaire républicaine américaine, s'est ainsi délecté en détruisant son téléphone portable pour répondre avec humour à son concurrent Donald Trump.

Une vidéo sobrement titrée Comment détruire son téléphone portable avec Lindsey Graham? et postée ces dernières heures sur YouTube, montre le sénateur de Caroline du Sud s'acharner à détruire par de multiples moyens - écrasé, brûlé, frappé avec un club de golf, coupé au couteau de boucher, etc. - son téléphone portable.



Folie destructrice? Non. Le sénateur répondait ainsi avec humour au milliardaire Donald Trump, trublion de la course républicaine à la Maison-Blanche, qui avait mardi, en campagne en Caroline du Sud, divulgué le numéro privé de M. Graham.

Les scènes de destruction ponctuées de nombreux ralentis et accompagnées des majestueux accords des Quatre saisons de Vivaldi, ont déjà été visionnées plus d'un million de fois.

«Et si rien ne marche, vous pouvez toujours donner votre numéro au Donald», conclut sur la vidéo l'homme politique qui lance au loin son téléphone «au nom de tous les vétérans».

Il répondait là encore à une attaque de Donald Trump contre son ami et collègue sénateur, l'ex-prisonnier de guerre John McCain, que le milliardaire avait dénigré en déclarant que ce dernier n'était «pas un héros. J'aime les gens qui n'ont pas été capturés».

La candidature du magnat de l'immobilier à la Maison-Blanche a en quelques semaines bouleversé la course des primaires républicaines. Il multiplie les invectives, notamment contre son propre camp, mais mène jusqu'à présent dans les intentions de vote, en dépit des polémiques.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer