Les ados américains sont moins nombreux à faire l'amour

Cette étude est basée sur un échantillon de... (Photo Digital/Thinkstock)

Agrandir

Cette étude est basée sur un échantillon de 1037 filles et 1088 garçons aux États-Unis.

Photo Digital/Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Moins de la moitié des adolescents américains sont sexuellement actifs aujourd'hui, soit beaucoup moins qu'à la fin des années 80, selon un rapport du gouvernement américain publié mercredi.

L'étude, qui se base sur des données de l'Enquête nationale sur la famille (National Survey of Family Growth), donne un aperçu de la pratique sexuelle, des méthodes de contraception et du taux de grossesse chez les jeunes de 15 à 19 ans entre 1988 et 2013.

«En 2011-2013, 44% des filles et 47% des garçons ayant entre 15 et 19 ans avaient eu un rapport sexuel», énonce le rapport du Centre national des statistiques de santé (National Center for Health Statistics).

«Ce pourcentage a significativement baissé, de 14 % pour les filles à 22 % pour les garçons, en 25 ans.»

En 1988, 60% des garçons et 51% des filles étaient sexuellement actifs.

C'est sur la période 2006-2010 que le moins de filles déclarent avoir eu au moins un rapport sexuel (43%).

Pour les garçons, c'est en 2002 (46%).

À l'âge de 19 ans, presque deux ados sur trois ont eu au moins un rapport sexuel.

La baisse du taux de jeunes sexuellement actifs coïncide avec les résultats d'une précédente étude ayant démontré une forte baisse du taux de naissance chez les adolescentes (27 pour 1000 en 2013 contre 96 pour 1000 en 1957).

La préférence pour tel ou tel moyen de contraception est lui resté le même ces dernières années, le préservatif arrivant en tête, suivi de la méthode du retrait et des contraceptifs oraux, selon le rapport.

«En 2011-2013, 79 % des adolescentes et 84 % des adolescents ont utilisé un moyen de contraception lors de leur premier rapport sexuel», est-il noté.

L'utilisation d'une contraception d'urgence chez les filles est passée de 8% en 2002 à 22% en 2011-2013.

Cette étude est basée sur un échantillon de 1037 filles et 1088 garçons aux États-Unis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer